[Street] EyeLights : une innovation française qui révolutionne l’affichage tête haute pour les deux-roues

par | 8 décembre 2021

Née en 2016 et basée à Toulouse, la start-up EyeLights a présenté sur le salon de Milan une nouvelle déclinaison de son affichage tête haute destiné aux motos et scooters. Une innovation technologique qui permet de visualiser les informations directement sur le pare-brise du deux-roues.

Présenté lors de l’EICMA, le salon international de la moto à Milan, la solution de la start-up EyeLights pourrait bien simplifier la vie de bon nombre de motocyclistes ou scootéristes. La société toulousaine spécialisée dans les technologies de réalité augmentée s’inspire des technologies présentes dans l’aviation et l’automobile.

L’idée est simple : permettre au pilote de visualiser directement sur le pare-brise ou la bulle haute de son deux-roues les informations de voyage et de navigation. Une innovation conçue pour s’adapter à n’importe quel cockpit de moto ou de scooter (un Yamaha NMax est pris comme exemple), qui apporte une technologie bien connue dans l’univers auto à celui des deux-roues motorisés.

 

 

Connecté sans fil au téléphone, le projecteur permet d’afficher Waze, les appels téléphoniques ou d’autres applications de navigation directement dans le champ de vision du pilote. La technologie brevetée est une alternative plus sûre au support de téléphone, car les informations sont directement affichées dans le champ de vision du pilote. En plus d’améliorer la sécurité active, le projecteur offre également une meilleure visibilité avec des images 10 fois plus lumineuses par rapport aux technologies d’écran actuelles (10000 nits pour la technologie EyeLights contre 1000 nits pour les écrans standards). À condition d’avoir un pare-brise ou une bulle haute, évidemment.

 

 

Cet affichage tête haute pour moto et scooter devrait arriver sur le marché au premier trimestre 2022. Cette solution technologique vient compléter l’offre nommée EyeRide et qui projette un affichage tête haute à l’intérieur du casque pour 499 €.