People : “Quartararo nul au foot ? Je confirme, ça s’est vu tout de suite”. Mais qui a dit ça ?

par | 8 décembre 2021

Durant la saison, Fabio Quartararo avait montré sur son réseau social qu’il n‘était pas si maladroit avec un ballon rond. Cependant, face aux grands professionnels, il ne semble pas faire longtemps illusion. Un joueur du club parisien PSG que le désormais Champion du Monde de MotoGP suit de près l’a même charrié sur le sujet…

Fabio Quartararo passe une trêve hivernale de rêve. Il peut ainsi mesurer la différence de notoriété qui existe entre un pilote de Grand Prix lambda et un Champion du Monde. Le Français est désormais une étoile dans la voie lactée des sportifs titrés. Et ça lui ouvre des opportunités comme celle de fouler la pelouse du Parc des Princes pour donner le coup d’envoi fictif de la rencontre entre le PSG et l’OGC Nice. Une passe au ballon d’or Lionel Messi s’il vous plait. Un moment qui a aussi révélé quelque chose pour certains…

Tout commence avec une interview dans les colonnes du Parisien d’un Fabio Quartararo qui s’est alors montré lucide quant à son niveau en football. « Je suis très mauvais au foot. La seule chose que je pourrais faire, c’est l’échauffement. Une fois, j’ai essayé d’arrêter un ballon et je me suis fait tellement mal que je me suis dit : Basta, maintenant le foot, c’est devant la télé ».

Fabio Quartararo

“Un phénomène, voilà ce qu’est Quartararo en Italie”

Une humilité dont s’est saisie le gardien de but italien du PSG Gianluigi Donnarumma pour répondre au Français : « je confirme, ça s’est vu tout de suite quand tu as donné le coup d’envoi fictif avec Messi lors de PSG-Nice ». Mais il faut prendre ça au second degré puisque, dans la foulée, le portier du club parisien a avoué sa grande admiration pour Fabio Quartararo qui était pourtant à la lutte avec son compatriote Francesco Bagnaia pour le titre. « Un phénomène, voilà ce qu’est Fabio en Italie. Te voir piloter m’a donné la chair de poule. Certaines de tes victoires étaient fantastiques. Je t’ai vraiment supporté devant ma télé ».

« Bien sûr, en tant qu’Italien, je soutiens aussi mes compatriotes. Mais toi, je t’ai toujours estimé ! », termine Donnarumma dont les mensurations statutaires ne lui permettraient certainement pas de se dissimuler derrière le moindre carénage…

Image

 

Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP