C’est la mode et c’est même politiquement correct. Quoi donc ? Se brancher sur la propulsion électrique pour faire émerger ses idées qui trouvent en la circonstance un courant porteur pour les faire connaître. Voici le dernier exemple en date d’une liste à rallonge sur laquelle il est difficile d’avoir prise. Mais ce projet mérite que l’on s’y arrête, en raison de sa provenance…

Chez KTM, on a compris depuis longtemps qu’il faut pactiser avec les forces vives présentes sur les marchés émergents. Le chinois CFMoto aidera à l’élaboration d’un moteur d’une gamme et l’indien Bajaj est un puissant allié connu depuis des lustres. Justement, c’est de cette Inde immense que nous vient ce concept RCE estampillé KTM.

Plus exactement, le travail a été effectué par Mohit Solanki. Le designer indien a pensé qu’entre une RC8 disparue et une RC16 qui reste encore cantonné en MotoGP, il y aurait une place pour une future RCE, avec des batteries dedans.

Mohit Solanki reste dans l’esprit

La KTM RCE de Mohit Solanki utilise la technologie d’impression 3D pour de nombreuses pièces, ce qui lui donne un aspect très organique. Parmi eux, le bras oscillant, ou le sous-châssis, qui supporte à la fois la queue et le réservoir.

L’avant est conventionnel, ainsi que la suspension arrière, et le design, bien que très personnel, suit les lignes directrices des derniers modèles KTM. La transmission se fait par chaîne.

Cette RCE offre une perspective à KTM qui est sensible à la question des machines électriques haut de gamme. Cette RCE de Mohit Solanki ferait l’affaire.



Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP