Grâce à sa victoire lors de la première course Superbike du weekend, le pilote Kawasaki reprend les rênes du championnat face à Toprak Razgatlioglu, qui a vu Scott Redding lui passer devant après une rude bataille face à l’Anglais.

Il ne fallait pas laisser le doute s’immiscer, et en cela Jonathan Rea a parfaitement répondu aux attentes lors de la Course 1 du Superbike à Assen. Il faut dire que le tenant du titre, sextuple Champion du monde de la catégorie, n’a pas vraiment cultivé l’habitude de se laisser damer le pion par ses adversaires.

En cela les deux victoires de Toprak Razgatlioglu et la prise de pouvoir du Turc à Donington il y a trois semaines incitaient à une réaction de la part du pilote Kawasaki. Ce dernier avait déjà apporté un début de réponse dans la matinée, lorsqu’il s’était montré intraitable lors de la Superpole, décrochant la pole position au détriment de son adversaire de chez Pata Yamaha. Mais une séance de qualifications ne rapporte pas de points, et tout restait donc à faire cet après-midi à l’occasion de la première des trois courses qui doivent se tenir au sein de la “Cathédrale” ce weekend.

Récapitulatif des résultats de l’édition 2019 :

WSBK Superbike Assen Avril 2019 Juillet 2021
FP1 1’35.598 Jonathan Rea 1’34.591 Scott Redding
FP2 1’35.414 Tom Sykes 1’34.391 Jonathan Rea
FP3 1’35.202 Jonathan Rea 1’34.596 Scott Redding
Superpole 1’34.740 Álvaro Bautista 1’33.842 Jonathan Rea
Course 1 Bautista, Rea, Van der Mark Rea, Redding, Razgatlioglu
Warm Up 1’35.416 Álvaro Bautista
Course Superpole Course annulée
Course 2 Bautista, Van der Mark, Rea
Record 1’34.740 Álvaro Bautista

Première place éphémère pour Razgatlioglu

A l’extinction des feux, c’est d’ailleurs Razgatlioglu qui réalise le holeshot, prenant les commandes de l’épreuve mais pour très peu de temps : Le numéro 54 ne parvenait en effet pas à contenir le retour de Rea dans le premier tour, laissant au numéro 1 le loisir d’évoluer en tête.

Derrière les deux hommes, Scott Redding, troisième sur la grille, s’est, dans un premier temps, fait surprendre par son coéquipier Michael Ruben Rinaldi, qui affichait un très gros rythme dans les premières encablures. Trop gros vraisemblablement, l’Italien étant victime d’un lowside dans le virage 8, une courbe qui allait faire d’autres victimes plus tard dans la course, mais nous y reviendrons.

 

 

Toujours est-il que Redding se réappropriait la troisième place pour se lancer à la poursuite de Razgatlioglu qui, après un deuxième bref passage en tête, avait dû se résoudre à rester derrière Rea pour le reste de la course. Un gros duel s’engagea alors entre les deux hommes pour le gain de la deuxième place, pour le plus grand bonheur de Rea qui n’en demandait pas temps pour s’échapper devant.

Gros accident pour Folger et sortie du drapeau rouge

Finalement la hiérarchie a été figée dans cette configuration, la course étant amputée de ses deux derniers tours en raison d’un accident de Jonas Folger qui a contraint les commissaires de piste à interrompre l’épreuve pour pouvoir prendre en charge médicalement le pilote allemand dans les meilleures conditions.

 

 

Au pied du podium, Michael van der Mark a livré une prestation solide sur ses terres, après une première partie de weekend plutôt discrète. Qualifié neuvième sur la grille (ce qui constituait déjà un petit exploit quand on sait que le Néerlandais n’avait pas pu boucler le moindre tour lors des FP3 en raison d’un problème technique), le Batave a réalisé une course pleine d’attaque et d’opportunisme et peut se féliciter d’avoir porté haut les couleurs des Pays-Bas.

Le numéro 60 a terminé sous le drapeau à damier devant Andrea Locatelli, l’Italien lui aussi auteur d’une belle performance après s’être élancé de la septième place sur la grille. Derrière, on retrouve Garrett Gerloff, solide septième après, pourtant, n’avoir réalisé le moindre tour lors de la Superpole. Autant dire que l’Américain a encore marqué des points, et pas seulement au championnat, dans les esprits de Yamaha, avec qui il poursuivra l’aventure en Superbike au minimum jusqu’à fin 2022.

Ce dernier n’a pas été le seul à revenir du diable Vauvert, Tom Sykes terminant la course en septième position après n’avoir pas non plus réussi à inscrire le moindre tour en qualifications. Le top 10 est complété par Leon Haslam, Chaz Davies et Axel Bassani, alors que de nombreux accidents ont été à déplorer, dont certains ont touché directement les hommes de tête. Il y a eu bien sûr Rinaldi comme évoqué plus haut, mais aussi Álvaro Bautista, sorti dès le premier tour à haute vitesse dans le virage 7, fort heureusement sans dommage.

 

Chute pour Mahias

Alex Lowes est allé lui aussi au tapis deux boucles plus tard, au même titre que Lucas Mahias. Un crève-cœur pour le Français qui était parti depuis une lointaine 14e place sur la grille, mais avait su se frayer un chemin dans le peloton pour figurer un temps en huitième position.

Cette première course Superbike du weekend à présent terminée, les pilotes ont à présent rendez-vous demain pour la Course Superpole qui aura lieu dans la matinée, avant la tenue de la Course 2 dans l’après-midi.

 

Superbike – Assen – Résultats Course 1 :

Crédit classement : WorldSBK.com Bautista