Le pilote Ducati a pris les commandes de la Course 1 dès le départ pour ne plus en départir. Derrière lui, un duel épique a opposé Toprak Razgatlioglu et Jonathan Rea, qui a tourné finalement à l’avantage du premier cité.

Au départ, c’est donc Scott Redding qui a bondi de sa deuxième position sur la grille pour réaliser le holeshot, au grand dam de Jonathan Rea, qui élargissait sa trajectoire dans le premier virage et laissait s’y engouffrer Toprak Razgatlioglu.

Le pilote turc, vainqueur par deux fois ici-même l’an passé, avait gagné une position sur la grille et s’était ainsi élancé depuis la troisième position suite à la pénalité infligée à Alex Lowes peu de temps après la Superpole. Le pilote Kawasaki avait en effet vu son meilleur tour annulé pour avoir ignoré la présence de drapeaux jaunes lors de son tour rapide.

 

 

Rapidement, plusieurs batailles distinctes se sont distinguées à l’avant du peloton, au premier rang desquelles celle pour la tête de course, qui a donc opposé Redding à Razgatlioglu. Les deux hommes ont pu s’échapper face à Rea, ce dernier trop occupé à repousser les attaques de Michael Ruben Rinaldi, en bien meilleure forme que la semaine dernière en Aragón.

 

 

Trop occupé jusqu’à la mi-course, moment où le pilote Ducati a commencé à baisser de rythme devant l’opposition affichée par son adversaire de chez Kawasaki. Débarrassé de son rival, Rea a alors pu se concentrer sur les deux pilotes devant lui. Une dizaine de tours et une grosse seconde à rattraper : tels ont été les termes du contrat à remplir pour le sextuple Champion du monde, qui s’est empressé de mettre l’ouvrage sur le métier.

Quelques tours plus tard et ce fut une véritable bataille à trois pour la victoire finale que nous a proposé cette Course 1 à Estoril. Une première estocade a ainsi été porté par Rea sur Razgatlioglu dès le début du 19e tour, mais le Turc parvenait à se maintenir devant au prix d’un gros freinage dont il a le secret.

 

Récapitulatif des résultats de l’édition 2020 :

WSBK Superbike Estoril Octobre 2020 Mai 2021
FP1 1’37.181 Scott Redding 1’36.920 Toprak Razgatlioglu
FP2 1’36.886 Scott Redding 1’37.284 Toprak Razgatlioglu
FP3 1’36.770 Scott Redding 1’36.389 Scott Redding
Superpole 1’36.154 Toprak Razgatlioglu 1’35.876 Jonathan Rea
Course 1 Razgatlioglu, Davies, Gerloff Redding, Razgatlioglu, Rea
Warm Up 1’36.424 Toprak Razgatlioglu
Course Superpole Razgatlioglu, Gerloff, Van der Mark
Course 2 Davies, Redding, Razgatlioglu
Record  1’36.154 Toprak Razgatlioglu

 

Trois pilotes pour une victoire

La pression n’a fait alors qu’augmenter entre les deux belligérants, faisant le jeu de Redding qui n’en demandait pas tant pour s’échapper et se mettre à l’abri de tout retour de dernière minute. La même manœuvre pour le même résultat s’est reproduit dans le dernier tour, et c’est finalement Razgatlioglu qui a eu le dernier mot.

Derrière le trio de tête, Garrett Gerloff a mené une course très solide, prenant le dessus sur Rinaldi dans le 18e tour, pour s’emparer à l’arrivée de la quatrième place. Grosse course également de la part de Chaz Davies qui, parti des tréfonds du classement, a su mener sa barque jusqu’à la sixième place.

 

 

Destins croisés chez BMW

Au rang des bonnes surprises également, on peut citer Michael van der Mark : Le Néerlandais avait connu jusqu’ici un weekend délicat, handicapé par une panne mécanique lors des FP1 qui avait réduit son roulage à peau de chagrin (quatre tours dans les faits). Mais le pilote BMW a montré qu’il avait de la ressource, pointant en dixième position dès les premières encablures, avant de poursuivre sa progression pour arracher la septième place à l’arrivée.

Tout le contraire en somme de son coéquipier Tom Sykes, qui n’a fait que glisser dans la hiérarchie pour finir à une bien lointaine 14e position, derrière Lucas Mahias. Le Français peut se mordre les doigts après un début de course mené tambour battant et qui l’a vu évolué un temps en cinquième position. Las, le Champion du monde Supersport 2017 n’a pu tenir le rythme et a chuté lentement mais sûrement dans la hiérarchie pour finir en dehors du top 10.

Premier top 10 pour Rabat

Au huitième rang on retrouve Álvaro Bautista, auteur d’une très bonne course après un début de weekend compliqué pour lui aussi. Il devance Tito Rabat qui obtient son premier top 10 dans la catégorie après avoir livré une course discrète mais solide et sans fioriture.

 

 

Quid de Lowes ? Parti de la septième place suite à sa pénalité, l’Anglais a d’abord réalisé une bonne remontée jusqu’en cinquième position, avant de partir à la faute dans le neuvième tour en perdant l’avant dans le virage 7. Le numéro 22 pourra regretter son erreur, qui lui font perdre le fil du championnat face à son coéquipier. Il tentera néanmoins de se rattraper lors des deux prochaines courses Superbike prévues demain.

 

– Estoril – Résultats Course 1 :

Crédit classement et photos : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea, Scott Redding, Toprak Razgatlioglu