Après un copieux imbroglio pneumatique lors de la première épreuve à Phillip Island, Randy Krummenacher a fêté son anniversaire en devançant Jules Cluzel, et son coéquipier Federico Caricasulo qui aurait pu faire mieux s’il ne s’était pas précipité pour sortir des stands avec sa béquille arrière solidaire de sa moto.

Avant de se lancer dans la Superpole de ce samedi, faisons le point avec plusieurs des favoris :

Jules Cluzel (GMT94) était solidement motivé en arrivant en Thaïlande : « L’objectif est ici le même qu’en Australie : un podium si possible et les points qui vont avec. Nous nous sommes un peu battus à Phillip Island. Les deux gars de Bardahl Yamaha étaient plus rapides que nous, alors nous travaillions pour améliorer la moto. Après la course, nous savons mieux où nous devons nous améliorer, mais ce n’est pas quelque chose que nous pouvons faire du jour au lendemain. J’ai de bons souvenirs de cette piste de Buriram. J’ai toujours été rapide ici et j’aurais pu gagner plus d’une course si ce n’était à cause de la malchance et d’une chute prématurée l’année dernière ».

Le Suisse Randy Krummenacher sur sa Evan Bros. Bardahl Yamaha frétillait : « A Phillip Island, ça ne pouvait vraiment pas être mieux! L’arrêt aux stands était spécial, mais j’ai essayé de rester calme quand je suis arrivé et mon équipe a fait un travail fantastique en changeant le pneu. C’était parfait : Gagner la première course à Phillip Island a été un excellent moyen de commencer la saison et de célébrer mon anniversaire ! »

Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) a déclaré : «L’événement thaïlandais est toujours bon, avec de nombreux fans dans les tribunes qui transmettent leur passion. Je pense que la piste Buriram convient à notre moto et je souhaite donc continuer à travailler avec notre équipe et à m’adapter à notre Ninja ZX-6R. Je me suis entraîné dur pour être en pleine forme pour cette deuxième manche du WorldSSP ».

Corentin Perolari (GMT94) se réjouissait en Australie : « J’ai fini septième, donc pour moi ce n’était que du positif. Au final, je fais un départ comme je sais les faire, puis une remontée de fou. Je suis très satisfait parce qu’on marque des gros points et ça me fait vraiment plaisir. L’équipe travaille beaucoup, on s’entend hyper bien, et je pense que ça va vite progresser pour moi en tout cas. »

Pour Jules Danilo (CIA Landlord Insurance Honda), «J’ai vraiment hâte de ce week-end. Nous sommes partis positivement à Philip Island et je souhaite continuer dans cette voie ici en Thaïlande. C’est une piste que j’ai découverte pour la première fois en MotoGP l’année dernière. Ce n’est pas une piste très difficile, ce qui signifie que tout le monde est rapide, ce qui rend difficile de faire la différence. L’objectif est sans aucun doute de travailler sur le rythme de la course, car cette manche ne sera pas interrompue par des problèmes de pneus. Nous y travaillons, mais je suis convaincu que nous pouvons faire du bon travail ici en Thaïlande ».

Lors de la Superpole, dans la première série de roulage, avec 34° pour la température de l’air et 51° pour la piste, Jules Cluzel prenait la tête en 1’37.176, précédant Federico Caricasulo de 0.032.

Puis Caricasulo s’emparait du commandement en 1’37.024, ce qui était plus vite que le record du tour établi en 1’37.620 par Randy Krummenacher (Yamaha) en 2018. Cluzel s’approchait à 0.152 de Caricasulo, puis les pilotes rentraient aux stands pour monter des pneus neufs. Lucas Mahias était 7e, Jules Danilo 9e et Corentin Perolari 13e.

Dans la deuxième partie de cette Superpole, Caricasulo améliorait en 1’36.915, mais Randy Krummenacher était encore plus rapide en 1’36.855. Cluzel était alors quatrième à 0.321, derrière Hikari Okubo, le coéquipier de Lucas Mahias.

Jules Cluzel s’emparait du meilleur temps à 3 minutes de la fin en 1’36.826. Randy Krummenacher et Federico Caricasulo ne parvenaient pas à le battre et complétaient avec lui la première ligne. Lucas Mahias se qualifiait 9e, Jules Danilo 12e et Corentin Perolari 15e.

Résultats de la Superpole Supersport :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’36.738 par Lucas Mahias (Yamaha) en 2018

Record du tour : 1’37.620 par Randy Krummenacher (Yamaha) en 2018

Classement provisoire du Championnat du Monde Supersport :

Photos © worldsbk.com & constructeurs

Tous les articles sur les Pilotes : Corentin Perolari, Jules Cluzel, Jules Danilo, Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams :