KTM, comme toujours, a été occupé pendant la saison hivernale, et avaient de nombreuses pièces à tester au Qatar : un nouveau châssis, que tous les pilotes ont essayé, mais aussi un nouveau bras oscillant, un nouveau carénage, un nouveau garde-boue, une nouvelle boucle arrière, un nouvel échappement et enfin un dispositif de Holeshot placé à l’avant de la moto.

 

 

Cette photo est celle de la machine 2020 de Brad Binder. KTM a testé de nombreuses nouvelles pièces que l’on observe sur la photo suivante : le bras oscillant, le garde-boue et le carénage avant, tout est différent.

 

 

Ici, Dani Pedrosa teste les nouvelles pièces 2021, à condition que KTM les adopte si elles apportent une amélioration.

Ainsi, le bras oscillant est nouveau. Vous pouvez voir que par rapport à l’image précédente, le trou en bas est désormais absent et la forme générale du bord inférieur est très différente. Il se courbe beaucoup plus vers le haut à l’approche de la zone de liaison, où le bras oscillant de la moto de Binder continue beaucoup plus bas.

Concernant le garde-boue avant, on voit clairement que sur la moto de Pedrosa, il s’étend beaucoup plus, afin d’apporter de petits gains aérodynamiques.

Le carénage avant est également repensé par rapport à la version 2020. Nous l’avons déjà vu à quelques reprises, mais sa forme principale est plus mince et les « dents de requin » ont été modifiées et il semble y en avoir plus.

 

 

La plus grande nouveauté est le châssis sur la KTM. Revenons sur le prototype 2020 de Brad Binder : ce châssis était un changement énorme par rapport à ce que nous avions vu les saisons précédentes et son impact était certainement significatif.

Il a permis à KTM de passer de la lutte pour le top 10 à la victoire en course. Ainsi, pour 2021, le châssis est une évolution de celui-ci et non une énorme révolution. La partie importante à regarder ici est autour du point de pivot du bras oscillant.

Sous le point de pivot du bras oscillant, le châssis se rétrécit légèrement vers l’avant et juste au-dessus du point de pivot, il y a un trou.

 

 

On observe ici comment, sur le nouveau châssis, il s’effile maintenant vers l’arrière juste en dessous du point de pivot du bras oscillant et non vers l’avant. Il y a aussi un petit trou supplémentaire au-dessus du pivot qui n’était pas visible sur l’ancien châssis.

C’est un tout petit changement par rapport à la version précédente. Il semble que KTM soit sur le point de trouver le sentiment qu’il souhaite et au lieu de courir après les révolutions, il se concentre désormais sur les évolutions.

 

 

L’aérodynamique a évoluée aussi. Ceci est la version actuelle, qui est similaire aux designs des prototypes Honda et Suzuki.

Le carénage est plus mince en haut et dispose de quelques « dents de requin » en plus. Le but des dents de requin est d’empêcher le bord d’attaque du carénage de créer un grand vortex et de les séparer en plus petits. L’effet est qu’il conditionne le flux d’air sortant du carénage et réduit le tremblement sur le pilote.

 

 

Voici le carénage 2020, afin de faire la différence avec la version 2021.

 

 

Nous vous avons déjà parlé du nouveau dispositif de Holeshot de Ducati, placé sur la fourche. KTM en a aussi installé un au niveau de la fourche. Le petit levier noir sous le guidon permet de l’activer.

Photos : Dorna



Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP