Test Jerez, MotoGP, Johann Zarco, KTM : « ces essais sont le meilleur entraînement, pour mon corps et mon esprit, que je puisse imaginer »

par | 8 mai 2019

Johann Zarco connait des moments difficiles chez KTM, usine pour laquelle il a signé un contrat de pilote officiel pour deux saisons. Une situation d’autant plus compliquée qu’il n’y a rien de pire que de passer du pain blanc servi pendant deux ans, au pain noir au sein du team orange. L’inverse est toujours plus lisible pour le corps et l’esprit. Justement, le Français parle de ces deux éléments essentiels à l’équilibre…

Ce n’est pas en étudiant la feuille des temps que l’on trouvera matière à consolation sur le sort du double Champion du Monde de Moto2. Il termine en effet le test de Jerez à 0,781 seconde de son coéquipier Pol Espargaró, qui a terminé quatrième. En Q1, l’Espagnol s’est assuré la 17e place en 1’37.798 min samedi dernier. Lundi, il a signé un 1’37.114. Une progression de 0,684 seconde. Zarco était, lundi, plus lent de 0,075 seconde que samedi.

Néanmoins, il commente sur Speedweek : « j’ai pu sauver mon honneur. J’ai fait beaucoup de tours. C’est le meilleur entraînement, pour mon corps et mon esprit, que je puisse imaginer. Même si nous n’avons pas la vitesse du podium, j’ai pu encore rassembler beaucoup d’informations pour les techniciens. C’est mieux pour KTM si nous pilotons contre la concurrence ici plutôt que seuls dans une région éloignée de l’Europe ».

Il détaille son plan de travail : « ce que nous avons trouvé et que les techniciens voulaient me donner, c’était la capacité de me sentir mieux dans les virages rapides » a déclaré Johann. « Parce que maintenant, j’ai un contrôle légèrement plus facile lorsque je conduis dans ces virages rapides. C’est en partie réussi. Nous avons examiné l’avant de la moto, ce qui m’a permis de retrouver plus de liberté dans les virages rapides. Après cela, nous avons essayé de progresser à l’arrière. Mais nous n’avons vraiment rien obtenu de positif ce lundi après-midi ».

« Si nous divisons les problèmes existants d’avant en arrière, nous utilisons souvent la partie avant à plus de 50% du maximum. À l’arrière, je calcule la proportion utilisable correcte à 70%. Pendant ce temps, l’arrière se comporte comme une bonne moto. Mais avec les avances à l’avant, nous avons peut-être perdu quelque chose à l’arrière que nous devons redécouvrir. Je dirais : dans l’ensemble, moins de 50% c’est bien ». Une analyse qui montre que le chemin à parcourir sera encore long pour le tricolore.

Test Jerez MotoGP : chronos

1. Quartararo, Yamaha, 1: 36,379 min
2. Crutchlow, Honda, 1: 36,977, + 0,418 sec
3. Morbidelli, Yamaha, 1: 37,093, + 0,714
4. Pol Espargaró, KTM, 1: 37,114, + 0,735
5. Viñales, Yamaha, 1: 37,226, + 0,847
6. Mir, Suzuki, 1: 37,233, + 0,854
7. Márquez, Honda, 1: 37,260, + 0,881
8. Rins, Suzuki, 1: 37,275, + 0,896
9. Lorenzo, Honda, 1: 37.466, + 1.087
10. Nakagami, Honda, 1.37.468, + 1.089
11. Dovizioso, Ducati, 1: 37.601, + 1.222
12. Bagnaia, Ducati, 1: 37.698, + 1.319
13. Miller, Ducati, 1: 37,701, + 1,322
14. Petrucci, Ducati, 1: 37,720, + 1,341
15. Aleix Espargaró, Aprilia, 1: 37,758, + 1,379
16. Zarco, KTM, 1: 37,895, + 1,516
17. Rossi, Yamaha, 1: 38.056, + 1.677
18. Rabat, Ducati, 1: 38.061, + 1.682
19. Abraham, Ducati, 1: 38.075, + 1.696
20. Smith, Aprilia, 1: 38.077, + 1.698
21. Oliveira, KTM, 1: 38,649, + 2,270
22. Syahrin, KTM, 1: 39,053, + 2,664
23. Guintoli, Suzuki, 1: 39,637, + 3,258

 

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP