Miguel Oliveira et Fabio Quartararo, équipiers en 2016 chez Leopard Racing (le premier en Moto2 et le deuxième en Moto3) sont désormais adversaires. Malgré une année d’expérience en catégorie intermédiaire, le Portugais qui roule désormais sur une WP-KTM n’a réussi à devancer son jeune adversaire niçois que de deux dixièmes. Bo Bendsneyder a complété le sourire autrichien en s’emparant avec sa KTM du meilleur temps en Moto3.

En Moto2, si la journée du mercredi n’avait pas été facile en raison d’un vent assez fort, celle de jeudi était nettement plus favorable. Miguel Oliveira pointait à une demi-seconde du record du tour de Tom Lüthi, bien qu’il faille toujours garder une petite marge d’appréciation car les moteurs utilisés n’étaient pas les blocs officiels. Ceux-ci, fournis par ExternPro, ne seront disponibles pour les équipes qu’à partir des essais officiels des 18 et 19 février. Ceci n’est pas d’une importance capitale car les équipes sérieuses roulent avec des moteurs conformes. « Nous avons fait du bon travail et essayé de nombreuses choses, estimait Oliveira. Nous nous sommes concentrés sur l’amélioration de l’arrière de la moto, sans rechercher le meilleur temps au tour, mais plutôt en travaillant en pneus usés ». Pour son team manager Aki Ajo, « C’était vraiment dommage que Brad Binder n’ai pas pu être ici en raison de sa blessure à la main, car il a subi deux opérations. Le but pour lui est de revenir à temps pour le test de Jerez. Encore une fois, Miguel Oliveira a démontré son professionnalisme, rassemblant beaucoup de données utiles lors de ces deux journées à Valence avec la nouvelle KTM Moto2 ».

oliveira

La bonne confirmation est venue de Fabio Quartararo sur sa Kalex de l’équipe Paginas Amarillas HP 40. Il n’était qu’à deux dixièmes d’Oliveira et devançait nettement son nouveau coéquipier Edgar Pons. Marcel Schrötter complétait le tiercé pour l’équipe Dynavolt Intact GP avec sa nouvelle Suter qu’il plaçait en troisième position.

Chronos officieux :

  1. Miguel Oliveira (KTM), 1:35,887
  2. Fabio Quartararo (Kalex), 1:36,057
  3. Marcel Schrötter (Suter), 1:36,260
  4. Edgar Pons (Kalex), 1:36,563
  5. Ricky Cardus (KTM), 1:36,969

Chronos de référence :

Record des essais : 1’34.879 par Johann Zarco (Kalex) en 2016

Record du tour : 1’35.312 par Tom Lüthi (Suter) en 2014

bo-bendsneyder-ktm

 

Moto3 : Bo Bendsneyder garde l’avantage

Déjà meilleur temps la veille, le Néerlandais de l’équipe Red Bull KTM Ajo confirmait sa domination le deuxième jour. Selon lui, « Le test s’est bien déroulé. Nous avions déjà essayé la nouvelle moto l’an dernier, donc nous étions préparés. Le feeling est très bon avec cette moto. Le châssis permet un style de conduite plus souple et je pense qu’il convient à ma façon de piloter. J’aime beaucoup. Nous avons essayé beaucoup de choses aujourd’hui et à la fin de la journée nous avons eu quelques problèmes que nous avons pu résoudre. Nous avons fait de bons chronos, donc je suis heureux ».

Le deuxième temps revenait à l’équipe Estrella Galicia 0,0 Monlau (Honda) avec Aron Canet, pourtant victime d’un début de journée difficile : « Malheureusement, lors de mon troisième tour, en freinant dans le virage 10, j’ai perdu l’avant et je suis tombé. Cela a réduit ma confiance et m’a ralenti lors des tours suivants, mais j’ai graduellement retrouvé mes sensations. Cela nous a permis de travailler intensément avec les nouveaux carénages et de voir comment la Honda 2017 avait été améliorée aérodynamiquement. D’une manière générale, les conclusions après avoir roulé avec la Honda 2017 sont bonnes. Nous avons été rapides et je pense que nous avons fait un pas en avant, donc nous sommes très satisfaits de la moto »

La forme physique de Niccolo Antonelli n’était pas, comme on le redoutait un peu, optimale. « Le test a été bon, mais à la fin nous n’avons pas été en mesure de faire un temps rapide, expliquait-il. Le côté positif est que nous avons été en mesure d’essayer beaucoup de choses, et cela fonctionnera très bien pour nous. J’ai travaillé dur, mais ce n’est toujours pas assez, parce que mon épaule n’est pas à 100%. Nous verrons comment elle évolue avant le début de la saison ». Selon son team manager Aki Ajo, « Nous avions commencé nos essais avec les nouveaux pilotes et la nouvelle moto en novembre, donc nous ne partions pas de zéro. Lors du deuxième jour, il y avait beaucoup moins de vent. Je suis très satisfait de la façon dont nous avons commencé 2017. Nous avons effectué beaucoup de kilomètres et avons obtenu beaucoup d’informations utiles pour le prochain test à Jerez ».

Chez Marinelli Rivacold (Honda), Romano Fenati discret le premier jour, remontait en troisième position alors que son coéquipier Jules Danilo était à 0.7 de lui. Jorge Martin plaçait une Honda de l’équipe Del Conca Gresini en quatrième position, mais son coéquipier Fabio di Giannantonio avait la malchance de chuter lors d’un high side et se de fracturer la clavicule droite. Une opération est envisagée. Selon le pilote de l’équipe Gresini, « J’ai fait un high side probablement à cause des pneus froids. J’ai une clavicule cassé. Dommage qu’il en soit ainsi, mais le moral reste élevé. Maintenant, je dois seulement penser à me remettre en forme le plus vite possible. »

Chronos officieux :

  1. Bo Bendsneyder (KTM), 1:39,756
  2. Aron Canet (Honda), 1:39,807
  3. Romano Fenati (Honda), 1:40,106
  4. Jorge Martin (Honda), 1:40,181
  5. Tatsuki Suzuki (Honda) 1:40,224
  6. Tony Arbolino (Honda) 1:40,270
  7. Niccolò Antonelli (KTM), 1:40,280
  8. Enea Bastianini (Honda) 1: 40,626
  9. Fabio Di Giannantonio (Honda), 1:40,485
  10. Jules Danilo (Honda), 1:40,843
  11. Nakarin Atiratphuvapat (Honda) 1:41,106

Chronos de référence :

Record des essais : 1’39.068 par Jack Miller (KTM) en 2014

Record du tour : 1’39.400 par Efren Vasquez (Honda) en 2014



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Paginas Amarillas HP 40