Digne remplaçant de Romano Fenati – passé en Moto2 – au sein du Marinelli Snipers Team, Tony Arbolino a ébloui en Andalousie en amenant en 1’45.498 l’ancien record de la piste qui appartenait en 1’46.004 à Jorge Martin lorsqu’il avait réalisé la pole position lors du dernier Grand Prix d’Espagne.

Tony n’est pas le pilote le plus connu du monde, et une petite présentation peut ne pas être superflue. Né le 3 août 2000 à Garbagnate Milanese, Tony commence à courir à minimoto à l’âge de 4 ans. En 2009, il débute en Championnat d’Italie et y remporte en 2014 la catégorie CIV Pre-Moto3 sous les couleurs du Moto Club Renzo Pasolini, au sein de la Sic58 Squadra Corse sur une Honda.

Dans cette équipe créée par le père du regretté Marco Simoncelli, il dispute le FIM CEV Repsol 2015 et 2016, et termine sa deuxième saison à la neuvième place. 2017 marque son arrivée en Championnat du Monde Moto3 et celle de la SIC58 Squadra Corse. Il marque deux points en terminant 14e en Argentine, mais c’est beaucoup mieux au niveau des qualifications avec la cinquième place sur la grille en Allemagne (devant Fenati) et huitième à Assen. Tony Arbolino est l’unique représentant du team Marinelli Rivacold Snipers en 2018 en Moto3, l’équipe alignant par ailleurs Romano Fenati en Moto2, ce qui est une première pour le team comme pour le pilote.

A Jerez, lors de la première journée de test, Arbolino avait déjà sonné la charge en réalisant le deuxième temps en 1’46.923 à 0.066 de Jorge Martin. Il accélérait en 1’46.516 le deuxième jour, à la septième place 0.886 derrière Enea Bastianini. Et c’est lors du troisième et dernier jour qu’il établissait ce superbe record en 1’45.498.

Tony expliquait ensuite à Jessica Cortellazzi de Motograndprix.motorionline.com :

« Je suis content parce que, dès le premier jour, le feeling était excellent et nous avons travaillé dur sur la moto.

« Le rythme était assez bon, compte tenu du fait que j’ai fait 3 tours en 1’46.5 en tournant absolument tout seul, mais je savais que je pouvais encore faire mieux.

« Je me suis toujours senti à l’aise avec la partie-cycle et j’ai mis le pneu tendre seulement à la fin, réussissant à réaliser un chrono qui m’a donné le sourire.

« Je suis heureux, je me sens revenu à mon niveau après la mauvaise saison de l’année dernière.

« Mais je dois garder la concentration et continuer à travailler pour m’améliorer parce que mes adversaires sont vraiment forts. »

Classement final des tests de Jerez Moto3 :

1. Tony Arbolino (Honda) 1’45.498
2. Enea Bastianini (Honda), 0.132
3. Jorge Martin (Honda) +0.287
4. Dennis Foggia (KTM) +0.445
5. Niccolò Antonelli (Honda) +0.574
6. Philipp Öttl (KTM) +0.589
7. Marco Bezzecchi (KTM) +0.619
8. Aron Canet (Honda) +0.621
9. Nicolò Bulega (KTM) +0.635
10. Fabio Di Giannantonio (Honda) +0.673
11. Tatsuki Suzuki (Honda ) +0,738
12. Gabriel Rodrigo (KTM) +0,740
13. Andrea Migno (KTM) +0,765
14. Lorenzo Dalla Porta (Honda) +0,775
15. Jakub Kornfeil (KTM) +0,926
16. Jaume Masia (KTM) +0,933
17. Marcos Ramirez (KTM) +0.945
18. Livio Loi (KTM) +1.019
19. Alonso Lopez (Honda) +1.031
20. Makar Yurchenko (KTM) +1.202
21. Albert Arenas (KTM) +1.250
22. John McPhee (KTM) +1.355
23. Darryn Binder (KTM) +1.540
24. Kaito Toba ( KTM) Honda) +1.637
25. Kazuki Masaki (KTM) +1.811
26. Nakarin Atiratphuvapat (Honda) +1.882

Photos : A. Rivero pour Circuito de Jerez / photo avec Nicolo Bulega (2015) © Alessandro Alessandroni / photo de 2014 avec Ferruccio Spreafico © Offlimits Racing School



Tous les articles sur les Pilotes : Tony Arbolino

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse