A chaque test l’espoir est vivace mais, finalement, la conclusion est désespérément la même : chez Yamaha, rien de nouveau, ou si peu que la série sans victoire a toutes les chances de perdurer. Valentino Rossi était qui plus est seul à la barre du navire d’Iwata qui tangue sérieusement puisque c’est l’équipage qui maintenant se délite. Le box Vinales était vide, et le pire, c’est qu’il n’a rien manqué

Mais le Doctor reste fidèle au poste même s’il doute du cap donné par la marque au diapason. Pour les tests d’après un Grand Prix de la République Tchèque au terme duquel il s’est arraché pour finir quatrième, on lui proposait des ajustements électroniques et un nouveau carénage. Verdict ? « Le carénage est là pour diminuer les wheelings mais je n’ai pas vraiment senti de différence avec celui que l’on a. Peut-être que ce n’est pas le tracé idéal pour l’évaluer. En tout cas, on ne l’aura pas le week-end prochain en Autriche ».

Et cette électronique si vilipendée ? « On cherche une meilleure connexion de la poignée des gaz pour mieux gérer l’usure du pneu arrière. Ce n’est pas facile, il faut mettre toutes les choses ensembles. Cela prend du temps et j’ai quand même pu améliorer mes temps par rapport à dimanche ». Alors ces évolutions seront amenées sur le Red Bull Ring ? « Non, j’aurais la même moto que lors du Grand Prix de la république Tchèque. On est sur la bonne voie mais on n’a pas franchi l’étape qui nous permettrait d’envisager la victoire ».

Pendant ce temps, Honda travaille déjà pour la saison prochaine et Ducati continue sa marche en avant… Quant à Vale, il a tourné jusqu’à 18h07 alors que la séance se terminait à 18h00 et que le drapeau à damiers lui a été présenté à trois occasions…



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP