En tête du Championnat du Monde après la première épreuve qui a eu lieu à Phillip Island, Alex Lowes se voit bien calife à la place du calife et succéder en fin d’année à son coéquipier, le quintuple champion Johnny Rea. Le baromètre d’Alex est au beau fixe : Il mène au classement avec 51 points devant Scott Redding (39), Toprak Razgatlioglu (34) et Johnny (32), tandis que Kawasaki a remporté les cinq derniers championnats, prouvant l’excellence du constructeur et de l’équipe KRT.

Deuxième du Championnat d’Europe Superstock 600 avec Kawasaki Italia en 2008 derrière Loris Baz, il remportait en 2013 le British Superbike sur Honda devant l’archi champion Shane Byrne. Cela lui ouvrait la porte du mondial, chez Suzuki en 2014 et 2015 (avec Randy de Puniet), puis chez Yamaha (avec Sylvain Guintoli) de 2016 à 2019.

A 29 ans, Alex a disputé 169 courses du mondial Superbike, remportant 2 victoires (à Brno en 2018 et à Phillip Island il y deux mois) et montant 22 fois sur le podium. Face aux 89 victoires et 170 podiums de son coéquipier Johnny Rea, Alex a encore de la place pour enrichir son palmarès… mais il est vrai qu’il est leader du Championnat actuellement.

« Oui, c’est mon objectif et mon rêve, et c’est l’une des raisons pour lesquelles je voulais rejoindre l’équipe Kawasaki », a déclaré le frère jumeau de Sam Lowes à Eric Johnson de Racer.com« Je voulais affronter Jonathan sur la même moto. Oui, je crois que je peux être Champion du Monde. J’ai encore beaucoup à apprendre et à améliorer, mais avec ces gars autour de moi, je sais que je peux le faire. »

« Il va falloir être patient et comprendre que ce sera ma première année sur la Kawasaki. La conviction est là. La motivation est là. Je suis juste excité de revenir, de voir les gars et de reprendre la piste, mais pour l’instant, nous devons faire ce qu’il faut et rester à la maison. »

« Je me suis toujours bien entendu avec Johnny, et vous n’avez pas besoin de dire quoi que ce soit sur ses résultats car c’est le type à battre », a-t-il déclaré. « L’équipe est fantastique, et si Johnny et moi nous entendons bien, cela rend les choses plus faciles et meilleures pour tout le monde, donc la dynamique avec l’équipe est vraiment bonne. C’était très amusant jusqu’à présent. »

Lors du weekend de course d’ouverture de la saison à Phillip Island, Alex Lowes a terminé deuxième à seulement 0.007 de Toprak Razgatlioglu sur Yamaha dans la première course, quatrième de la course Tissot Superpole gagnée par Rea le dimanche matin, et il a remporté la spectaculaire troisième et dernière course à l’issue d’un combat acharné avec Rea, le devançant de 0.03 sous le drapeau à damier.

« Je me suis senti bien sur la moto pendant tous les essais hivernaux », a-t-il déclaré. « En Australie, j’ai travaillé très dur pendant les essais avec de vieux pneus, car il y a quelque chose dans les pneus et dans le fait d’être rapide à la fin de la course à Philip Island. Pour moi, les devoirs ont payé. »

« Marcel, mon chef d’équipe, et moi, avions un très bon plan pendant les essais, donc nous avons bien travaillé ensemble et c’était juste agréable de monter sur quelques podiums et de remporter la première victoire en début de saison. »

« Je n’ai plus tout ça sur le dos maintenant, et je pourrai en profiter quand nous reprendrons la compétition. Je vais juste essayer d’être aussi régulier que possible et je veux me battre pour plus de victoires chaque weekend. »

 

 

Photos © Kawasaki



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Lowes