Pour sa première venue sur le circuit de San Juan, Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) réalisait une impressionnante pole position en 1’40.771 et s’élançait de la première ligne avec à ses côtés Michael van der Mark (Pata Yamaha WorldSBK Team) et Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK).

Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing) constituait la deuxième ligne en compagnie d’Alex Lowes (Pata Yamaha WorldSBK Team) et de Michael Ruben Rinaldi (Barni Racing Team). Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha), victime d’une chute en Superpole, ne pouvait participer à la course en raison d’une main douloureuse. Il sera réexaminé dimanche pour essayer de courir les deux épreuves dominicales.

Si Jonathan Rea marquait des points dans cette Course 1 à San Juan, il égalait la plus longue série de courses dans les points, enregistrée par Sylvain Guintoli avec 43 résultats consécutifs dans le top 15 d’Imola 2013/2 à MotorLand 2015/1. La série de Rea a commencé l’année dernière à Laguna Seca, Course 1.

Au moment de sortir des stands pour le tour de reconnaissance, plusieurs pilotes (Laverty, Melandri, Kiyonari, Cortese, Davies et Camier) refusaient de participer à la course en raison de l’adhérence trop dangereuse. La Direction de course n’en suivait pas moins la procédure de départ.

12 pilotes prenaient le départ sur 18 qualifiés. Michael van der Mark réalisait le holeshot devant Álvaro Bautista, Johnny Rea et Toprak Razgatlioglu. Rea s’emparait brièvement du commandement, puis Bautista s’installait en première position devant Rea, Razgatlioglu et van der Mark.

Bautista menait la danse avec à ses trousses Rea, Razgatlioglu et van der Mark. Alex Lowes était cinquième à 2.1 du groupe des quatre leaders, devant Sykes, Rinaldi, Delbianco et Haslam.

Razgatlioglu réalisait le tour le plus rapide en 1’41.606. Mais Bautista, Rea, Razgatlioglu et van der Mark restaient dans le même ordre car les dépassements hors de la trajectoire étaient très risqués. Ainsi van der Mark quatrième était le plus véloce en 1’41.432, mais ne parvenait pas à dépasser. La seule solution semblait d’attendre que le pilote qui vous précédait fasse une erreur.

Bautista, Rea, Razgatlioglu et van der Mark ne se quittaient pas en tête, alors que Lowes pointait à 3.4, Rinaldi à 8.5 et Haslam et Sykes à 10.9.

Le classement ne changeait pas en tête, malgré les efforts méritoires de Rea pour mettre la pression sur Bautista. Mais la Ducati avait un moteur plus puissant qui lui permettait de résister au pilote Kawasaki.

La qualité de la lutte entre les deux leaders sauvait l’intérêt de la course, sans oublier la menace de Razgatlioglu et van der Mark juste derrière eux. Van der Mark perdait du terrain et se retrouvait à 3 secondes du leader, tandis que son coéquipier Lowes était cinquième à 11 secondes devant Haslam, Rinaldi, Sykes et Torres à 15.

C’était ensuite au tour de Bautista de creuser l’écart sur Rea, qui pointait à 2.3 à 10 tours de la fin. Bautista, Rea, Razgatlioglu et van der Mark semblaient avoir acquis leurs places définitives, avec Lowes cinquième à 15 secondes. Les écarts étaient gigantesques, avec Sykes septième à 20 secondes, et Reiterberger douzième à 43 secondes ! Si…

Leon Haslam sixième mettait un peu d’ambiance en se rapprochant d’Alex Lowes. Razgatlioglu troisième revenait sur Rea qui semblait avoir un problème. Le Champion du Monde tournait en 1’43 contre 1’41 pour Bautista et 1’42 pour Razgatlioglu, Lowes, Haslam et Sykes.

Rea retrouvait un bon rythme (1’41), tout comme son coéquipier Haslam qui menaçait de plus en plus Lowes pour la cinquième place. Michael Ruben Rinaldi rentrait à son stand, victime d’un problème technique. Razgatlioglu se rapprochait à quelques longueurs de Rea, sans vraiment pouvoir l’attaquer de manière décisive.

Bautista s’imposait finalement en solitaire, devant Rea, Razgatlioglu et van der Mark. Lowes finissait cinquième à 22 secondes devant Haslam et Sykes.

Résultats de la Course 1 :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © worldsbk.com, constructeurs, équipes et partenaires



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz