Corentin Perolari (GMT94 Yamaha) partait pour la première fois de sa carrière en mondial Supersport en pole position, aux côtés d’Ayrton Badovini (Team Pedercini Racing) et de son coéquipier Jules Cluzel (GMT94 Yamaha). Kyle Smith (Team Pedercini Racing) composait la deuxième ligne avec Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) et Randy Krummenacher (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team).

Avec 193 points, Randy Krummenacher en totalise 10 d’avance sur son coéquipier, Federico Caricasulo et ici en Argentine, il a sa première occasion de la saison de décrocher le titre. Pour cela, il faudra tout d’abord qu’il termine sur le podium, et de préférence, à la première place. Une victoire pour Krummenacher nécessiterait une cinquième place ou mieux de Caricasulo pour que la lutte pour le titre se poursuive au Qatar. Si l’Italien terminait sixième, alors Krummenacher deviendrait Champion du Monde.

Si le leader suisse du Championnat termine second ce dimanche, il suffirait que Caricasulo termine au-delà du top 10 pour que Randy remporte le titre. En finissant troisième, Krummenacher aurait besoin que son coéquipier termine 15e ou plus bas pour devenir Champion tandis que conclure la course au pied du podium ne lui permettrait pas de s’adjuger le titre.

Si les chances de Caricasulo semblent un peu mince, il peut toutefois lui aussi décrocher le titre en enregistrant la victoire en Argentine et au Qatar. Cela le placerait à égalité dans les standings avec Krummenacher mais il l’emporterait alors avec cinq victoires contre quatre pour son coéquipier.

Par ailleurs, avec 38 points de retard, Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) est toujours mathématiquement dans la course au titre. Le Français est resté parmi les leaders grâce à sa régularité et à ses victoires en Thaïlande et au Royaume-Uni. Cluzel doit au moins monter sur le podium et espérer que Krummenacher et Caricasulo finissent loin.

Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) a remporté sa première victoire de la saison à Magny-Cours et la première de Kawasaki depuis 2017, et aborde la manche argentine avec confiance. Il reste deux courses en 2019 et il a une chance mathématique de terminer troisième.

Sur la grille de départ, la température de l’air était de 20° et celle de la piste de 36°. Le plus rapide à l’extinction des feux était Corentin Perolari devant Jules Cluzel, Lucas Mahias et Kyle Smith. Les trois Français leaders menaient parfaitement en début de course, avec Caricasulo cinquième et Krummenacher sixième.

Cluzel doublait son coéquipier Perolari, devant Mahias, Smith, Caricasulo et Krummenacher. L’opération était très bonne au Championnat pour Jules face à ses deux adversaires, Suisse et Italien.

Cluzel, Perolari et Mahias distançaient légèrement Smith quatrième qui bloquait un peu Caricasulo. Cluzel établissait le tour le plus rapide en 1’43.290. Caricasulo réussissait à ravir la quatrième position à Smith, à 1.4 de Cluzel.

Mahias passait en deuxième position, suivi de très près par Perolari et Caricasulo. Krummenacher occupait la sixième place à 3.2, derrière Smith. Caricasulo ravissait la troisième marche du podium provisoire à Perolari.

Cluzel augmentait son avance à 2.1 sur Mahias, Caricasulo et Perolari. Krummenacher passait cinquième à 3.7 devant Viñales et de Rosa.

L’écart de Cluzel passait à 3.1 à 12 tours de la fin, sur Caricasulo désormais deuxième devant Mahias, Perolari, Krummenacher et Viñales. Jules Danilo était dix-neuvième.

Cluzel leader améliorait le meilleur tour en 1’42.670, maintenant une avance de 3 secondes sur Caricasulo devant Mahias, Perolari, Krummenacher, Viñales et de Rosa.

Mahias s’emparait du tour le plus véloce en 1’42.606, dans sa lutte entre Caricasulo et Perolari très menaçants, avec Krummenacher et Viñales pas très loin.

Cluzel augmentait son avance à 3.5  sur Caricasulo, Mahias, Krummenacher, Perolari et Viñales à 7 tours du drapeau à damier. Puis Caricasulo faisait une petite erreur et Mahias le doublait pour la deuxième place, imité par Krummenacher et Perolari.

Cluzel assurait solidement dans les derniers tours, mais c’était beaucoup plus animé pour la deuxième place entre Mahias, Krummenacher, Perolari et Caricasulo.

Mahias deuxième à 3.0 de Cluzel avait 1.6 d’avance sur le groupe Krummenacher, Perolari, Caricasulo, Viñales et de Rosa. Caricasulo perdait une place, doublé par Viñales à 3 tours de l’arrivée.

Caricasulo passait cinquième en percutant son coéquipier Krummenacher qui se retrouvait septième.

Jules Cluzel remportait finalement une magnifique victoire avec le GTM94 Yamaha devant Lucas Mahias avec Kawasaki Puccetti Racing. Derrière Viñales troisième, Corentin Perolari obtenait une belle quatrième place devant Caricasulo, de Rosa et Krummenacher.

Résultats de la course :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Prochaine course au Qatar le 27 octobre

Photos © worldsbk.com, constructeurs, équipes et partenaires

Tous les articles sur les Pilotes : Corentin Perolari, Jules Cluzel, Jules Danilo, Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams :