Le pilote Ducati a finalement payé son manque d’expérience de la catégorie World Superbike face à Jonathan Rea, mais il se sent prêt à mener de nouveau la bataille face à Kawasaki l’an prochain.

La première saison de Álvaro Bautista s’est terminée avec une place de vice-Champion du monde, ce qui représente un excellent résultat pour un débutant. L’Espagnol lui-même reconnaît ne pas avoir imaginé réaliser une telle première année. Pourtant, la déception a tout de même été de mise après un début de saison extraordinaire où il a enchaîné 11 victoires consécutives, ne laissant que les miettes à Jonathan Rea et Kawasaki, pourtant ultra dominateurs de la catégorie depuis quatre ans.

Et puis, le rapport de force s’est inversé avec un premier soubresaut à Imola, avant de véritablement basculer à partir de Misano. Dès lors, le représentant de Borgo Panigale a enchaîné les résultats blancs quand Rea est presque toujours monté sur le podium et souvent sur la plus haute marche. Avec le recul, Bautista voit son manque d’expérience et le manque d’expérience de son équipe vis-à-vis de la toute nouvelle Ducati comme un facteur important.

« Kawasaki avait peut-être commencé le Championnat 2019 en sous-estimant la concurrence, mais il ont très vite réagi et de la meilleure des manières », a-t-il commenté lors du Salon EICMA de Milan auprès de Motosan. « À partir de Misano et jusqu’à la fin, tous les pilotes Kawasaki ont progressé, il est évident qu’ils ont trouvé quelque chose qui a permis de grandement aider leurs pilotes, et pas seulement Rea. Kawasaki a l’avantage d’avoir beaucoup d’expérience en Superbike et de parfaitement connaître leur moto, ce qui leur permet de toujours en tirer le maximum. L’expérience est un facteur fondamental : gagner une course est facile, gagner le championnat est beaucoup plus difficile. »

La nouvelle aventure qui l’attend l’an prochain ne lui facilitera pas la tâche de ce point de vue, puisqu’il rejoindra Honda qui n’en sera qu’à sa deuxième saison en tant que constructeur officiel de sa propre équipe. Il faudra alors du temps pour acquérir l’expérience nécessaire, mais une chose est sûre, le numéro 19 a toujours soif de victoire : « Si je sentais que je ne pouvais pas battre Jonathan Rea, je serais chez moi. Je cours parce que je veux gagner. »

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams :