Avec sa ZX-10RR et son pilote phare Jonathan Rea, Kawasaki a réussi à faire du WSBK sa chasse gardée depuis maintenant quelques années. Cependant, la concurrence a travaillé au fil des saisons jusqu’à titiller le Ninja et l’Irlandais du Nord parfaitement assorti à la couleur verte. En 2021, les hommes de l’usine d’Akashi jurent qu’avec le dernier modèle homologué, une nouvelle avance va être prise sur des adversaires qui doivent donc d’ores et déjà se faire du mouron…

Chez Kawasaki, on est généralement discret mais avant que cette saison de WSBK ne débute, on semble décider à prendre le risque de jouer les fanfarons. C’est du moins l’état d’esprit qui semble animé Guim Roda, le directeur de l’équipe officiel de la marque engagée dans la catégorie. Sur le site WorldSBK.com, il déclare en effet : « avec ce modèle, Kawasaki adapte la production de série aux règles du Championnat du Monde. La nouvelle moto a plus de potentiel ». Et il ajoute : « je serais inquiet si j’étais un des pilotes de la concurrence ».

Il faut dire que le responsable peut se prévaloir d’une certaine assurance après les tests de Barcelone qui ont effectivement montré des pilotes Kawasaki bien armés. Le meilleur chrono a été acquis au terme des deux jours d’essai. La nouvelle Ninja a reçu une aérodynamique entièrement revue. La zone autour des phares et l’entrée de la boîte à air ont été modifiées pour optimiser l’arrivée de l’air frais. Il y a également des mises à jour du moteur et des modifications du châssis, de la répartition du poids et du bras oscillant.

Guim Roda : « un grand pas en avant »

Côté moteur, un arbre à cames en titane et des pistons plus légers spécialement développés par Pankl en Autriche ont été attribués au quatre cylindres en ligne qui prend à présent 14 700 tr/mn. « Ces cinq ou six changements combinés peuvent faire un grand pas en avant » assure Roda.

« Nous avons une nouvelle moto et nous devons trouver le meilleur équilibre entre les différentes configurations », explique aussi Roda à propos du travail sur les essais. « Nous essayons de trouver le meilleur compromis lors des tests afin de pouvoir passer à l’étape suivante avec les nouveaux composants. D’après ce que les pilotes ont dit jusqu’à présent, nous avons un potentiel plus important que l’an dernier ».

Au matériel visiblement satisfaisant s’ajoute une paire de pilotes au top. « Nos garçons sont tellement concentrés et s’entraînent très dur. Bien que Johnny Rea ait déjà remporté tant de titres mondiaux, il est plus fort et meilleur que jamais cette année. Il comprend son corps et sait comment s’améliorer chaque année ». Son équipier Alex Lowes ne serait pas en reste qui revenant d’une blessure à l’épaule qu’il a subie lors d’un entraînement en motocross : « Alex a une bonne référence en tant que coéquipier. Nous avons une bonne compétition dans l’équipe ».

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes chez Kawasaki. Un optimisme qui met aussi une certaine pression, car la défaite est, dans un tel contexte, inenvisageable.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea