Le WSBK a toiletté son règlement en faisant entrer la notion d’ailerons dans le domaine aérodynamique. Une précision qui atteste de l’évolution du marché des sportives, puisque la catégorie se veut la représentante de ce segment exposé dans les concessions sur la piste. Des appendices d’abord apparus en MotoGP par le biais de Ducati. Mais, pour le coup, le WSBK rattrape non seulement la discipline des Grands Prix mais il la dépasse en autorisant des ailerons… mobiles !

Les temps changent et ce qui était considéré comme accessoire dans le monde de la moto il y a peu, voire même inutile, s’installe au premier plan. A tel point qu’il faut adapter le règlement. Une évolution que l’on peut comprendre lorsqu’il s’agit de prototypes, mais qui étonne au sujet des dispositions prévues pour un plateau réunissant des machines à la base de série.

Et pourtant, le WSBK a ouvert le chapitre aérodynamique en autorisant non seulement les ailerons mais en acceptant que ceux-ci puissent être mobiles. Sur ce point, le Superbike dépasse donc le MotoGP. Et pour cause : à partir du moment où ce dispositif est proposé de série, il ne peut être ignoré en compétition.

Mais qui va exploiter cette nouvelle opportunité ? Pas Ducati avec sa Panigale V4 R à ailettes, mais bien Honda avec sa nouvelle CBR1000RR-R qui a demandé cette évolution. Sa sportive sera donc équipée d’ailerons mobiles. On attend avec impatience de la voir tourner sur circuit. On rappellera que ses pilotes seront Álvaro Bautista et Leon Haslam.

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams :