WSBK : Loris Baz revient avec Yamaha et Ten Kate

par | 2 avril 2019

Alors que la troisième manche du Championnat du Monde Superbike va se dérouler le week-end prochain à Assen, c’est aux Pays-Bas que vient d’être annoncé l’engagement en cours de saison d’une R1 pour Loris Baz.

L’équipe ne pourra participer aux deux prochaines courses mais devrait arriver en mondial à Imola le 12 mai. Loris a confié à WorldSBK.com comment avançait le projet après la conférence de presse qui s’est tenue à Assen ce mardi.

Cette année, tu retrouves le WorldSBK avec Yamaha. Comment ce projet est-il né ?

« À la fin de la saison 2018, il n’y avait plus vraiment de places disponibles. J’ai beaucoup discuté avec Éric Mahé, mon manager, et nous étions d’accord de ne signer qu’avec la garantie de pouvoir nous battre aux avant-postes. Cette opportunité ne s’est pas présentée dans le paddock du WorldSBK donc nous avons aussi regardé du côté des championnats anglais et américains, mais sans rien trouver de prometteur.

« Nous avons ensuite décidé de prendre le risque de passer une saison blanche, même si Éric me disait qu’il se passerait forcément quelque chose du côté de chez Ten Kate sans rien pouvoir me promettre…

« En fin d’année, le projet Ten Kate/Yamaha a commencé à prendre forme. C’était, à mes yeux, quelque chose de très intéressant et excitant. On aurait aimé que cela se fasse plus vite, mais comme pour moi, la fin de saison avait été compliquée pour eux donc la situation se met en place petit à petit. Toujours est-il que je suis très heureux, Yamaha est une marque que j’affectionne particulièrement, c’est avec elle que j’ai commencé, grâce à Jean-Claude Olivier. J’ai vraiment hâte de commencer ».

Est-ce un projet à long terme, ou seulement sur cette année ?

« Un peu des deux. Pour l’instant, on se concentre sur cette année. Nous espérons commencer notre saison à Imola et être performants le plus rapidement possible. Après quoi, même si pour l’année prochaine rien n’est encore signé, mon but autant que celui du team est de continuer sur plusieurs saisons, d’évoluer et de travailler ensemble ».

Quel est le soutien apporté par Yamaha en comparaison au team officiel ou au GRT ?

« Yamaha a mis en place un programme “client” ce qui signifie que ma machine est la même que celles livrées à Crescent et au GRT. Durant la saison, s’il y a des évolutions, le team officiel en sera le premier bénéficiaire.

« En fait, la seule différence entre ma moto et les autres, ça sera les freins puisque nous travaillerons avec Nissin. La bonne nouvelle, c’est que nous disposerons d’une machine aboutie, il n’y a pas de développement à faire donc j’espère pouvoir être performant d’emblée. »

Quels sont tes objectifs pour l’année en termes de résultats ?

« On prend le train en marche, la saison a déjà commencé. Mais avec une moto qui est déjà au point, nous pourrons sûrement jouer devant. Il faut aussi penser qu’on arrivera peut-être directement sur un week-end de courses, sans essais préalables… Ça sera une découverte, où il sera important de prendre nos marques. Mais pour le reste de la saison, l’objectif sera de tirer le maximum de la moto et de nous battre pour le podium ».

Quel a été ton programme cet hiver ? T’es-tu déjà procuré une R1 pour t’entraîner ?

« J’ai passé mon hiver comme je le fais à chaque intersaison. J’ai même intensifié mon programme, ça a été une très grosse préparation physique. J’ai aussi roulé en cross, sur la glace, et là je vais aller faire un peu de supermotard en Espagne.

« Pour l’instant, je n’ai pas encore roulé sur une R1, on est en discussion avec le team pour savoir quand ils recevront les motos. Mais même si ce n’est pas sur une Superbike, j’aimerais m’entraîner sur une version stock avant les courses, pour me faire une idée et commencer à prendre mes repères ».

Source et photos : WorldSBK.com

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz