De Corsedimoto.com

Yamaha a été très rapide en FP3, avec Toprak Razgatlioglu en tête du groupe. Jonathan Rea, roi de Portimão, a-t-il trouvé du pain à manger ?

Toprak Razgatlioglu, recordman vendredi, a également été le plus rapide lors de la troisième séance d’essais Superbike à Portimão. C’est “super Yamaha” : derrière le pilote turc, on trouve l’autre R1 de Michael van der Mark. Dans son jardin (neuf victoires), Jonathan Rea a trouvé du pain à manger : le Cannibale a clôturé les vingt minutes disponibles avec le troisième temps, 212 millièmes derrière le turc déchaîné. Ducati ne donne pas l’impression de pouvoir répondre pour l’instant, Scott Redding est à nouveau cinquième (comme au combiné de vendredi) même si l’écart est petit, à peine trois dixièmes. A 12h00, la Superpole qui définira la grille de la course 1, le départ à 15h00.

Scott Redding en convalescence?

Toprak et Rea ont fait un arrêt au stand, donc le rythme de course est difficile à évaluer. Bonne mini-simulation à la place pour Scott Redding qui a fait une sortie de sept tours, avec un tour le plus rapide en 1’41.962, au sixième tour. Loris Baz semble également en forme, quatrième plus rapide: il ne s’est jamais arrêté, bouclant 11 tours, le meilleur en 1’41.935, quatrième performance de la séance. Le pronostic est très incertain: ici, Rea est une certitude, c’est à voir entre les autres (Toprak, Baz et Redding) qui aura la régularité des performances pour tenter de battre le champion du monde.

Références  

Lors des essais de janvier, avec toutes les équipes d’usine en piste, le plus rapide a été Toprak Razgatlioglu en 1’41.179, et en 1’40.804, avec des pneus qualifs. Le même pilote Yamaha s’est également envolé dans le combiné de vendredi, avec un meilleur tour en 1’42.103. Le record à Portimao:  1’40.372 réalisé par Jonathan Rea en Superpole 2019. Sur cette piste, Rea a pris le départ à trois reprises de la pole, également avec Honda, en 2011. Le record officiel, qui est en course de 1’41.272,  a établi par Jonathan Rea lors de la Superpole Race 2019. Par rapport à l’année dernière, l’asphalte est très gravement endommagé.

 

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Photo: Diego De Col