Un Sam Lowes le matin et un Enea Bastianini l’après-midi avec, toujours, un Luca Marini en embuscade, telle la physionomie du Moto2 après la première journée vécue ce vendredi à Brno. La piste bosselée et à l’adhérence précaire ne fait pas de cadeau et celui qui saura s’en rendre maître aura bien du mérite. Si les Italiens vont tout donner dans l’espoir de se faire remarquer par Ducati pour un poste en MotoGP, d’autres voudront retrouver leur rythme, à l’instar de Nagashima, de Jorge Martin ou encore de Joe Roberts…

L’Américain a d’ailleurs réussi dans cette entreprise puisque le voilà cinquième. Les deux SpeedUp sont dans le top 6 alors que Baldassarri est à peine dans un top 10 où les invités sont les chauds bouillants Manzi et Gardner… Que va nous réserver cette seconde journée du Grand Prix de la République tchèque ? Avant d’entrevoir les premiers éléments de réponse avec cette FP2, voici le tableau qui nous rafraîchit la mémoire…

Brno Moto2™

2019

2020

FP1

2’02.080 Tetsuta Nagashima

2’02.480 Sam Lowes

FP2

2’01.695 Fabio Di Giannantonio

2’02.689 Enea Bastianini

FP3

2’01.747 Nicolo Bulega

2’01.809 Sam Lowes

Q1

2’13.565 Remy Gardner

Q2

2’06.787 Alex Marquez

Warm-up

2’01.681 Fabio Di Giannantonio

Course

Marquez, Di Giannantonio, Bastianini

Record

2’01.463 Alex Marquez 2019

29° dans l’air et 36° sur la piste sont les conditions proposées aux pilotes pour les 40 minutes d’exercice. En 2’01.892, Luca Marini inscrit la première référence. C’est d’ailleurs le premier chrono sous la barre des 2’02 du week-end. Il devance Schrotter et l’équipier de Joe Roberts, le débutant Marcos Ramirez.

Ledit Roberts passe second après dix minutes de labeur. Navarro ferme le top 5 à Syahrin. Vierge, Martin, Canet et Manzi ferment le premier top 10. Pour Martin, ça n’a pas été simple…

Ceux qui n’ont pas amélioré dans le premier quart d’heure et qui menait la danse la veille sont punis. On note ainsi un Bastianini leader du vendredi après-midi seulement seizième…

A mi séance, Marini est toujours en tête et c’est Garzo qui est le dernier qualifié pour la Q2 avec son 14ème rang. Lowes est le premier recalé devant Bastianini. Di Giannantonio est 19ème, Lüthi 23ème, et Baldassarri est un triste 27ème…

Joe Roberts voudrait entamer le dernier quart d’heure en mode attaque mais au stand on n’arrivé plus à lancer le moteur Triumph de sa Kalex… On va jusqu’à emprunter un lanceur du team Pons… Après quatre minutes d’effort, l’Américain arrive enfin à sortir des stands !

Les dix dernière minutes sont lancées et le team VR46 roulent comme ils aiment : en formation serrée. Bezzecchi en profite pour passer dixième.

Sam Lowes réveille tout le monde en claquant un 2’01.809 qui est le meilleur temps du moment. L’Anglais poursuit son effort mais n’améliorera pas sa marque, évitant même de peu une chute de l’avant au virage 13. Pendant ce temps, Bezzecchi remonte cinquième. Bastianini est douzième.

Le leader du championnat Nagashima est tout juste à la frontière entre la Q1 et la Q2. Il en est sorti par Fernandez. Nous sommes dans les cinq dernières minutes.

Sous le drapeau à damier, Sam Lowes garde sa place de leader devant Marini. Les deux hommes sont les seuls sous la barre des 2’02. Joe Roberts mène le reste de la meute. Schrotter, et Bezzecchi ferment le top 5 à Ramirez qui est le meilleur débutant juste devant Canet. Fernandez est huitième et donc en Q2. Ce n’est pas le cas de Nagashima, ni de Di Giannantonio

Moto2 Brno FP3 : chronos

 

 

 

 

 

 

 




Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team