De Paolo Gozzi / Corsedimoto.com

Jonathan Rea signe le meilleur temps des qualifications en vue de la course 1 qui aura lieu à 14h. Les Ducati sont à nouveau emmenées par Michael Rinaldi, sixième, devant Scott Redding, relégué en troisième ligne.

Jonathan Rea partira de la pole position lors de la course 1 de la sixième manche du Championnat du Monde Superbike à Montmeló. C’est la 27e fois que le pilote Kawasaki, Champion du Monde en titre, l’emporte devant tout le monde, la quatrième fois cette saison. Le Cannibale a toujours été devant, un facteur fondamental sur lequel il a construit son avance au Championnat. A 14 heures, Jonathan Rea partira avec 36 points d’avance au Championnat sur Scott Redding, qui sera contraint à devoir s’extirper de la troisième ligne, lui qui est qualifié septième. Toujours dans la série noire pour le Britannique, il a été devancé par Michael Rinaldi, sixième et meilleur pilote Ducati sur la grille. Ce sera une première ligne passionnante : A côté du numéro 1, il y a Toprak Razgatlioglu, le meilleur représentant Yamaha, et un Álvaro Bautista très remonté. Honda a déjà réformé les quatre moteurs accordés par le règlement et en utilise deux réparés “par dérogation”.

Rinaldi observé de près par Rea

Le pilote de Rimini ferme la deuxième ligne, sur laquelle sont également présents Tom Sykes (BMW) et Michael van der Mark (Yamaha). Michael Rinaldi a été très observé par Jonathan Rea, qui l’a coincé dans la voie des stands pour l’empêcher de prendre la piste. Après le grand duel en Aragón, le Champion du Monde en titre commence à craindre le futur pilote Ducati officiel 2021. La montée en puissance de Rinaldi contrebalance les doutes qui continuent de surgir chez Ducati : Scott Redding est retourné aux stands en secouant la tête de façon flagrante. Ce sera un après-midi très tendu.

Risque de pluie pour la course ?

La météo sera un autre facteur décisif pour le sort de cette première course du weekend, qui est déjà la sixième manche du Championnat du Monde. Les conditions sont très variables : La dernière mise à jour pour 14h00 signale un ciel nuageux, avec 40% de risque de pluie possible. L’incertitude règne donc en maître. Si le départ est donné sur le mouillé, ce sera la première fois cette saison. Sur le sec, cependant, les pilotes craignent une dégradation rapide des pneus. Par rapport aux essais de la mi-juillet, les températures sont beaucoup plus basses (22 °C contre 35 °C cet été) de sorte qu’avec un bitume plus frais, l’usure de ceux-ci sera bien différente. Il y aura 20 tours à parcourir.

Classement Superpole :

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Paolo Gozzi