De Paolo Gozzi / Corsedimoto.com

Jonathan Rea n’a besoin que de trois points, mais il voudra tout : Une centième victoire et un sixième titre mondial. Dans un mois, il testera la nouvelle Kawasaki à Jerez.

Le Superbike actuel est un grand spectacle mais mal communiqué. « Le dernier face à face » est le titre choisi par le promoteur Dorna pour présenter un acte final qui ne pourrait pas être plus prévisible qu’il n’est. Du haut de son avance de 59 points, Jonathan Rea a juste besoin… d’être là. Pour l’arithmétique, il doit terminer dans les treize premiers de la course 1 pour pouvoir brandir la sixième couronne mondiale d’affilée vers le ciel. Cette année, il a remporté onze courses sur 21 disputées, terminant sur le podium à 17 reprises. Le seul résultat blanc a été inscrit en Australie, une chute alors qu’il tentait de gagner quand même après une sortie de piste dans le premier tour qui lui a coûté neuf secondes derrière le groupe de tête. S’il n’y avait qu’une seule course, Scott Redding pouvait au moins espérer l’impondérable. Mais avec trois balles de match disponibles, il est très peu probable que le pilote Ducati puisse inverser la situation. De plus, même si Jonathan Rea restait à la maison, Scott Redding devrait gagner les trois manches…

Jonathan Rea voudra tout

C’est donc un face à face en carton. L’attitude de Jonathan Rea sera beaucoup plus intrigante : Samedi à 15h, partira-t-il pour éviter les risques et ne pas ruiner la fête, ou pour viser la centième victoire en Superbike, un objectif étonnant qui, à lui seul, vaut presque autant que le titre mondial ? On connaît désormais bien le blond nord-irlandais : Il n’a jamais jouer petit bras, et les adversaires qu’il affronte n’ont ni le poids technique ni le charisme pour perturber son sommeil à la veille du Portugal. Jonathan Rea partira pour tout prendre, jeu et match. « Aborder la course finale de ce championnat si court avec une telle avance est très agréable » reconnaît le pilote Kawasaki. « Estoril est une nouvelle piste, je suis donc très enthousiaste à l’idée de l’apprendre. C’est toujours un bon défi et je pense qu’avec la Ninja ZX-10RR nous arrivons et commençons avec une base solide partout. »

2021 a déjà commencé

Le programme de Jonathan Rea et de son équipe est évident. « Vendredi, il s’agira d’apprendre la piste, de développer notre potentiel et de rester calme. Comme c’est une nouvelle piste, je suis sûr que nous trouverons quelques défis à relever mais j’aime le tracé et d’après ce que nous avons étudié, cela pourrait bien convenir à la Kawasaki. Le but est d’avoir une moto qui me permette de me battre pour le podium dans toutes les courses. » Ce dernier acte ne sera donc guère plus qu’une formalité. Les pensées du Cannibale sont déjà tournées vers la mi-novembre quand, à Jerez, il montera pour la première fois sur la Kawasaki renouvelée qu’il pilotera en 2021. L’avenir est déjà là.

Vendredi 16 octobre 2020
10:00-10:30 WorldSSP300 – FP1 groupe A
10:45-11:15 WorldSSP300 – FP1 groupe B
11:30-12:20 WorldSBK – FP1
12:30-13:15 WorldSSP – FP1
14:30-15:00 WorldSSP300 – FP2 groupe A
15:15- 15:45 WorldSSP300 – FP2 groupe B
16:00-16:50 WorldSBK – FP2
17:00- 17:45 WorldSSP – FP2

Samedi 17 octobre 2020
10:00-10:20 WorldSBK – FP3
10:30-10:50 WorldSSP – FP3
11:00-11:15 WorldSSP300 – FP3 Groupe A
11:25-11:40 WorldSSP300 – FP3 Groupe B
12:00-12:25 WorldSBK – Superpole
12:40-13:05 WorldSSP – Superpole
13:20-13:35 WorldSSP300 – Superpole
14:00 WorldSSP300 – Course de la dernière chance
15:00 WorldSBK – Course 1
16:15 WorldSSP – Course 1
17:30 WorldSSP300 – Course 1

Dimanche 18 octobre 2020
10:00-10:15 WorldSBK – Échauffement
10:25-10:40 WorldSSP – Réchauffement
10:50-11:05 WorldSSP300 – Échauffement
12:00 WorldSBK – Course superpole
13:30 WorldSSP – Course 2
15:00 WorldSBK – Course 2
16:15 WorldSSP300 – Course 2

Lire l’article original sur Corsedimoto.com 

Paolo Gozzi