S’il n’a pas fini sur le moindre podium ce weekend, le pilote espagnol n’en a pas moins augmenté de nouveau son avance au général face à son principal adversaire, le Britannique Tom Booth-Amos, qui accuse un zéro pointé en Catalogne.

Il n’aura pas fait feu de tout bois en Catalogne, mais toujours est-il qu’Adrian Huertas (MTM Kawasaki) saura sans aucun doute se satisfaire du bilan comptable de cette sixième manche du Supersport 300. L’Espagnol est en effet resté en retrait durant tout le weekend, laissant à ses adversaires l’occasion de faire les gros titres, et en premier lieu à Bahattin Sofuoglu (Biblion Yamaha Motoxracing), auteur du meilleur temps à l’issue de la première journée.

Le pilote turc est ensuite passé tout près de réaliser le meilleur chrono au terme de la Superpole, n’échouant qu’à six malheureux millièmes de Inigo Iglesias (SMW Racing) dans l’exercice, ce dernier qui signait ainsi la première pole position de sa carrière.

Une arrivée à la photo-finish lors de la Course 2 !

Après une deuxième place obtenue à l’issue de la Course 1 derrière le tenant du titre Jeffrey Buis (MTM Kawasaki), Sofuoglu a enfin obtenu gain de cause lors de la Course 2, s’imposant cette fois-ci avec un écart encore plus ténu (trois millièmes, le plus faible delta jamais enregistré dans la catégorie sous le drapeau à damier) sur Alvaro Diaz Cebrian (Arco Motor University Team).

 

 

De son côté, Huertas a donc fait profil bas mais a su assurer l’essentiel, c’est-à-dire accroître son avance sur son principal rival au championnat, Tom Booth-Amos. Les choses s’annonçaient mal pourtant : L’Ibère, qui disposait de 21 points d’avance en débarquant à Montmeló, s’était en effet qualifié à une piètre huitième place sur la grille, là où Booth-Amos se positionnait idéalement en troisième position.

Résultat vierge pour Booth-Amos, la bonne opération pour Huertas

Mais ce dernier a joué de malchance par la suite, étant victime d’un gros accident lors de la Course 1, qui l’a par la suite laissé sur le carreau lors de la seconde épreuve. Il n’en fallait pas plus à Huertas pour capitaliser à peu de frais, et surtout sans prendre de risques : Septième à l’issue de la Course 1, quatrième à l’issue de la Course 2, soit 22 points à zéro face à son adversaire et une avance tout bonnement doublée au championnat.

Huertas dispose en effet à présent de 43 unités de marge sur Booth-Amos (201 points contre 158), un solide matelas alors qu’il ne reste plus que deux manches à disputer au calendrier. L’Espagnol offre par ailleurs d’ores et déjà le titre à Kawasaki au championnat des constructeurs.

 

Nouveau podium pour Di Sora

Du côté français, on notera la bonne performance ce weekend de Samuel di Sora (Leader Team Flembbo). Le tricolore a certes été contraint à l’abandon au cours de la première épreuve, mais s’est largement rattrapé lors de la seconde, qu’il a terminée sur la troisième marche du podium. Il consolide ainsi sa quatrième place au classement général, derrière Buis (136 points contre 113).

La prochaine manche aura lieu la semaine prochaine, toujours en Espagne à Jerez, et pourrait ainsi voir Huertas être sacré à domicile.

Supersport 300 Catalogne – Course 1 :

Supersport 300 Catalogne – Course 2 :

Classement du championnat du monde des pilotes :

Crédit classement : WorldSBK.com