De Paolo Gozzi / Corsedimoto.com

Andrea Locatelli célèbre sa dixième victoire en Supersport cette année et décroche le titre mondial, alors qu’il reste quatre courses à disputer. Il est le premier champion du monde italien dans la catégorie Supersport.

Andrea Locatelli était l’homme à battre cette année : A Montmeló, il a célébré d’un seul coup son dixième succès en onze courses et le titre mondial Supersport. Il est le premier Italien de l’histoire à être sacré champion de la catégorie Supersport, qui est un Championnat du Monde depuis 1999. Avant lui, Paolo Casoli et Fabrizio Pirovano avaient remporté le championnat, mais à leur époque, ce n’était que la Coupe du Monde.

Vainqueur de la course et du Championnat

Pour clore les débats avec encore quatre courses à disputer avant la fin de la saison, il lui aurait suffi de devancer le Français Lucas Mahias, ancien Champion du Monde et désormais pilote Kawasaki. Mais remporter le Championnat sans remporter la course ne suffisait pas à “la Loca”, il voulait tout prendre. Et après les escarmouches initiales habituelles, il a mis en route le turbo, et comme d’habitude il n’y en avait pour personne. Il n’avait pas fait semblant dans la course 1 samedi, alors qu’il dominait les débats avant l’arrivée d’une tempête qui avait bouleversé les plans et l’avait relégué à la quatrième place. Avec le soleil, tout est revenu à la normale.

Au septième ciel

Andrea Locatelli, originaire d’Alzano Lombardo dans la province de Bergame a 23 ans. Il avait fait ses débuts en Championnat du Monde à un très jeune âge, mais lors des ses six ans passés dans les Championnats Moto3 et Moto2, il n’avait jamais trouvé la situation adaptée pour montrer son talent. En Supersport, en revanche, il a trouvé le meilleur qui soit, à savoir la Yamaha de l’équipe Evan Bros, une formation basée à Ravenne, qui domine la scène Mondiale. En 2019, le Championnat du Monde était très ouvert, avec une finale orageuse qui avait élu le Suisse Randy Krummenacher aux dépens de Federico Caricasulo. Cette fois, pas de discussion, Andrea Locatelli était imbattable sur toutes les pistes et dans toutes les conditions.

Objectif Superbike 2021

Andrea Locatelli aimerait passer en Superbike l’année prochaine, avec la même Yamaha qui l’a mis en orbite. Après avoir remporté le Championnat haut la main, cela n’aurait aucun sens de rester en Supersport. Plusieurs équipes ont déjà jeté leur dévolu sur lui, à moins qu’Evan Bros ne trouve également le package technique – et le budget – suffisant pour débarquer en force dans la catégorie supérieure. Cela laisse des questions en suspens pour les prochaines semaines, tandis que “la Loca” pourra profiter de son triomphe.

Classement Course Supersport :

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Paolo Gozzi