La FIM, Dorna WorldSBK Organization et le MSVR collaborent à l’évolution de la catégorie Supersport

La FIM ainsi que les organisateurs des catégories internationales DWO et MSVR vont collaborer à l’évolution future de la catégorie des courses Supersport. La catégorie intermédiaire dérivée de la production est établie depuis longtemps, mais à mesure que le marché de la moto évolue, il est clair que des changements sont nécessaires pour permettre à un plus grand nombre de modèles de motos de devenir éligibles.

En se basant sur l’expérience récente de la catégorie Supersport 300 junior, où des motos de cylindrée et d’architecture différentes sont rééquilibrées pour assurer la parité de la compétition, le même principe pourrait être appliqué à l’orientation future de la catégorie Supersport senior.

Ces dernières années, la catégorie Supersport a été tenue par la réglementation d’incorporer des machines de 600cc 4 cylindres, 675cc 3 cylindres et 750cc bicylindre. Comme le marché évolue, les motocyclettes qui ne répondent pas à ces paramètres intègrent désormais le secteur du Supersport. Les nouvelles réglementations prévues pourraient permettre à des machines de différents fabricants qui ne sont actuellement pas éligibles de participer à la catégorie Supersport  pour apporter une valeur ajoutée aux équipes et à l’organisateur de la série.

MSVR, en tant qu’organisateur du championnat britannique de Supersport, pilotera l’évolution de la catégorie en 2021 avec l’introduction de la Triumph 765 trois cylindres et, plus tard dans la saison, de la Ducati 955 bicylindre, afin d’évaluer si ce nouveau règlement technique pourrait être la plate-forme du championnat du monde de Supersport FIM 2022 organisé par DWO.

Le directeur du MSVR BSB, Stuart Higgs, a déclaré : « La classe Supersport est extrêmement importante pour les structures de course internationales et nationales. Auparavant, plusieurs fabricants et configurations de machines ont participé ensemble à des courses compétitives, mais cela a diminué, étant donné les changements du marché. La réinitialisation et la redéfinition de la catégorie apporteront une grande stimulation et un grand avenir pour la classe intermédiaire dérivée de la production. Je suis très heureux et enthousiaste de coopérer et de travailler en étroite collaboration avec nos amis de la FIM et de la DWO sur ce projet. »

Gregorio Lavilla, Directeur exécutif du WorldSBK Sporting & Organization Department, a ajouté : « Nous sommes toujours ouverts à de meilleures façons d’améliorer le sport moto et je suis heureux de voir que nos idées correspondent à celles de beaucoup de promoteurs au niveau national et de la FIM. C’est formidable d’avoir le soutien du MSVR qui nous aide à développer cette idée et nous travaillerons en étroite collaboration avec toutes les parties concernées pour que cela soit un succès, avec à l’avenir des règlements égaux dans les deux championnats et peut-être dans d’autres séries nationales. »

Franck Vayssié, Directeur de la Commission des courses sur circuit de la FIM a conclu : « Le sport moto est une grande famille mondiale, et la FIM est plus qu’heureuse de voir toutes les parties prenantes travailler ensemble pour améliorer les courses, du niveau national au niveau mondial. Depuis la création de la catégorie, le Supersport a toujours offert un grand spectacle sur piste avec des luttes incroyables pour le titre. En raison de la situation actuelle du marché, afin de maintenir ce même niveau d’intérêt et de préserver l’équité pour toutes les équipes et tous les pilotes, il est absolument nécessaire que les règles de la FIM soient mises à jour. Toute la famille de la FIM soutient cette idée et travaillera en étroite collaboration avec les promoteurs, les organisateurs et les constructeurs pour faire avancer ce projet passionnant. »