WSBK Test de Superbike Phillip Island, Session 4 : Jonathan Rea domine les derniers tests devant Baz

par | 25 février 2020

De / Corsedimoto.com

Jonathan Rea est toujours l’homme à battre en Superbike : il a dominé les deux dernières séances d’essais. Lui arracher le numéro un sera un défi.

25 février 2020-5 h 53

Il sera très difficile d’arracher le Championnat du Monde Superbike des mains de Jonathan Rea. L’as de Kawasaki a dominé les deux dernières séances d’essais hivernales à Phillip Island, les montagnes russes australiennes qui accueilleront la première manche 2020 le samedi 29 février. Plus le moment de vérité est proche, plus JR1 attaque : ce n’est pas nouveau, et c’est la même pré-saison que nous voyons depuis six ans… Le matin, avec une piste fraîche, Jonathan Rea a tourné en 1’30.448, sous le record officiel signé l’an dernier par Álvaro Bautista avec Ducati en 1’30.573. Dans l’après-midi, avec de l’asphalte à 33 ° C, le cannibale s’est pratiquement répété, en 1’30.523. Pas du tout gêné par une chute à basse vitesse au virage 4.

LORIS BAZ, ÉLECTRON LIBRE

Le Français continue de claquer des pendules, aujourd’hui avec la R1 satellite de Ten Kate, et il s’est payé les deux Yamaha officielles en se plaçant derrière Rea lors des deux séances. BMW continue de s’exprimer à un haut niveau, avec un Tom Sykes déchaîné sur le tour chrono et pas mal non plus en rythme de course. « Ils nous ont sous-estimés, en réalité nous progressons beaucoup », déclare le bûcheron. Nous verrons samedi si ce sera la vraie gloire. Honda réussit également l’examen de passage, mais seulement avec Leon Haslam, troisième meilleur temps de l’après-midi (dans la séance la plus lente…) et cinquième au combiné. Le Britannique est précédé d’un Toprak Razgatlioglu qui, travaillant sur la distance aujourd’hui, n’a pas été aussi brillant que la veille.

Le pilote Ducati s’est retrouvé au sol au virage 4, comme Jonathan Rea, mais une fois revenu sur la piste, il n’a pas pu améliorer le 1’30.885 signé le tour avant le crash. Les tests de Redding sont difficiles à déchiffrer: il continue à soutenir que le week-end sera différent, c’est-à-dire qu’il roule sans prendre de risques, mais l’écart avec Rea est assez important. Il faudra bien changer de rythme.

BIEN MICHAEL RINALDI 

Lors de la dernière séance, le jeune pilote natif de Rimini de Ducati Go Eleven est allé très fort. Rinaldi semble avoir trouvé le bon environnement dans la formation piémontaise, réussissant à terminer huitième de la journée combinée, mieux que Laverty, avec l’autre BMW et mettant au large Bautista. Qui aurait dit ça?

 

 

Photo: Matteo De Col

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Paolo Gozzi