Après un départ style 24 Heures du Mans un  petit peu confus de cette 39ème édition des 8 Heures de Suzuka, c’est la Suzuki #17 du Team Kagayama de Ryuichi Kiyonari qui fait le Holeshot  devant la Suzuki Yoshimura #12 et la Yamaha Factory # 21 de Katsuyuki  Nakasuga.

Dès le premier tour, Dominique Aegerter  fait le forcing  et positionne sa F.C.C. TSR Honda #5 en seconde position avant de devoir la céder deux boucles plus tard à la Yamaha.

Très beau départ également de la Kawasaki SRC #11 de Grégory Leblanc qui passe 8ème au premier tour après s’être élance de la 21ème position. Un morceau de bravoure que les pneus Pirelli mettront rapidement à mal, obligeant son pilote à perdre 4 secondes par tour en fin de relais…

Moins de 10 minutes après le début de course, ils sont donc 4 à être au coude à coude et à se détacher

C’est le moment où David Checa, tout d’abord 11ème puis contraint à rétrograder à la 32ème place, remonte la voie des stands très en colère avec sa Yamaha GMT94. Motif, une roue arrière cassée qui obligera la moto bleue à repartir dernière, à 2 tours.

gmt

Le premier quart d’heure n’est toujours pas terminé que Dominique Aegerter, alors toujours dans le groupe de tête, perd le contrôle de sa F.C.C. TSR Honda #5 et doit repasser au stand pour une rénovation complète de sa machine. PJ Jacobsen reprend le guidon et repart bon dernier.

77

La Suzuki #17 et la Yamaha #21 parviennent à décrocher la Suzuki #12 mais ne sont pas à l’abri pour autant, puisque la Honda Musashi RT Harc-Pro #634 de Takumi Takahashi remonte très fort sur le duo de tête.

Au bout de 40 minutes, devant cette nouvelle menace, Nakasuga s’empare du commandement de la course et parvient à creuser un petit écart sur ses deux plus proches concurrents.

De ce trio de tête, ce sont la Suzuki et la Honda qui s’arrêtent les premières, mais si le ravitaillement se passe bien pour la #634, la GSX-R bleu ciel du team Kagayama rencontre un problème durant le changement de roue avant, et ce sont plus de 15 secondes qui s’évanouissent dans l’opération.

La Yamaha #21 de tête ravitaille un tour plus tard, sans problème; Alex Lowes en prend le guidon.
29 tours et la première heure viennent juste de s’écouler.

h1

La suivante commence avec un Stop and Go pour la Suzuki #1 pour départ anticipé; la moto du SERT rétrograde de la 11ème à la 20ème place.

Même punition pour la Suzuki #50 qui était en 19ème position et repart 24ème.

Touchant davantage la tête de course, la même sanction est envisagée pour la Honda #634 qui reste la seule vraie menace directe pour la Yamaha de tête, à plus ou moins 8 secondes.

Une heure de demie après le début de course, il n’y a plus que 5 motos dans le même tour.

Les positions de tête étant stabilisées, cela permet de constater le beau tir groupé de la Honda Trickstar #01 d’Erwan Nigon, 11ème, de la Kawwasaki SRC #11 de Matthieu Lagrive (12ème), de la Honda #111 de Julien Da Costa (13ème), la Suzuki #1 d’Anthony Delhalle remontée 16ème et la Suzuki #2 du team R2CL en 17ème position.

Juste avant la fin de la deuxième heure, la Suzuki #17, alors 5ème à 2 minutes, subit une crevaison de la roue avant qui la contraint à rentrer à sont stand au ralenti.

Nicky Hayden prend la succession de Michael van der Mark au guidon de la Honda #634 mais le démarrage à la poussette lui fait perdre quelques longues secondes.

Un tour plus tard, Pol Espargaro fait ses premiers tours de roues en course sur une Yamaha #21 qui possède maintenant 30 secondes d’avance sur la Honda officielle.

h2

Tous les articles sur : Dominique Aegerter, Pol Espargaro