Au fil des séances, Marc Marquez a méticuleusement construit sa quatrième victoire ce dimanche en Aragon. Avec 52 points d’avance au Championnat, l’Espagnol se rapproche encore un peu plus de son troisième titre mondial en MotoGP.

Pourtant, cette course s’est révélée loin d’être gagnée d’avance après un départ moyen et, surtout, une grosse chaleur au troisième tour, “Après le warm up, tout semblait sous contrôle,” avoue Marquez. “Mais la course, c’est la course et c’est toujours différent. J’ai connu une frayeur au virage 7, mais j’ai pu échapper à la chute. Pas à pas, j’ai comblé l’écart jusqu’à revenir dans la roue de Valentino. Je me suis détendu durant un tour avant de le dépasser. J’ai ensuite imprimé mon rythme pour m’échapper.”

Pour Marquez et Honda Repsol, cette victoire est importante, “Nous n’avons pas gagné sur le sec depuis Austin,” ajoute-t-il. “J’attendais vraiment cette course.”

Malgré cette avance considérable, l’Espagnol ne pense pas être titré au Japon, “Ce ne sera pas possible. Je ne me concentre pas sur le Championnat, je préfère prendre les courses les unes après les autres. Il est très facile de chuter et nous en entamons le moment le plus difficile de la saison. Nous devons rester calmes.”

Jorge Lorenzo occupe la deuxième place au classement de cette course. En dépit d’un week-end difficile avec une chute dimanche matin au warm up, le Marjorquin est parvenu à se hisser sur le podium, “Nous avons essayé deux motos, l’une avec le pneu arrière dur, et la seconde avec le pneu tendre,” explique-t-il. “Je n’ai pas retrouvé un bon feeling avec le tendre. Cette chute au warm up m’a aidé pour la course et nous sommes parvenus à nous sauver d’une situation difficile. J’ai pu rouler dans mon rythme et être plus rapide au fur et à mesure que le réservoir se vidait. Je pouvais freiner beaucoup plus tard.”

En lutte face à la Suzuki de Maverick Viñales en début de course, le Champion en titre a été capable de revenir sur son coéquipier, puis de le passer, avant que ce dernier ne se rapproche dangereusement et ne commette une erreur, “Je suis vraiment chanceux qu’il ait commis cette erreur, car je pense que sans celle-ci, nous nous serions battus jusqu’à l’arrivée.”

Désormais, il compte 14 points de retard sur Rossi et 66 sur Marquez. Lorenzo a repris quatre points au classement sur son coéquipier.

“La bagarre a été excellente en début de course,” confie Valentino Rossi. “J’ai vu que Marquez s’est fait une frayeur au virage 7 et j’espérais que son pneu avant ait un problème (rires). Lorsque j’étais en tête, j’ai roulé au maximum, mais malheureusement, ce n’était pas assez. J’ai essayé de terminer la course au mieux, mais Lorenzo était plus fort et il m’a rattrapé.”

“Je pensais pouvoir me battre face à lui jusqu’à la fin, mais j’ai commis une erreur au virage 11. J’ai freiné, mais j’étais un peu trop rapide. J’ai préféré élargir. Ce fut une bonne course pour nous qui souffrons beaucoup en Aragon. Je voulais terminer devant mon coéquipier, mais il était plus fort.”

“C’était déjà très difficile avec 43 points de retard, mais cela l’est davantage avec 52,” assure Rossi. “Mais je ne veux pas penser au Championnat. Nous devons travailler et rester concentrés. Nous entamons la tournée outre-mer et j’aime beaucoup les circuits là-bas. De plus, notre moto fonctionne bien là-bas. Nous devons essayer de nous battre pour la victoire. Nous n’avons pas gagné depuis Barcelone. Honda progresse et nous devons comprendre pourquoi pour être compétitifs d’ici à la fin du Championnat.”

Le paddock MotoGP a déjà ses pensées en direction du Japon pour le prochain rendez-vous de la saison à Motegi. Quelques pilotes s’entraîneront alors que d’autres réaliseront un test à l’image de Cal Crutchlow qui aura l’opportunité d’essayer la RC213V 2017 ce mardi en Aragon.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Valentino Rossi