C’est un Valentino Rossi heureux d’avoir retrouvé le podium qui quitte le tracé de Brno. Un circuit qui lui avait offert sa toute première victoire de carrière. Il y a déjà 20 ans ! Cette fois, c’est une deuxième place derrière Crutchlow, mais devant Márquez, qu’il a conquise en République Tchèque. Voilà des points grappillés au leader du championnat. Mais l’officiel Honda n’était pas la cible…

Valentino Rossi était habité par le noble sentiment du travail accompli à l’arrivée du onzième rendez-vous de la saison et du 400ème Grand Prix du MotoGP : « je n’étais plus monté sur le podium depuis juin dernier à Barcelone. Pendant trois courses, bous n’avons pas été dans le coup. On a fait des erreurs, on a été malchanceux. On a perdu beaucoup de points. Tout ça commençait à me peser. Me voilà à nouveau content ».

Une mauvaise série qui a fait des dégâts au championnat. Car pendant ce temps, Marc Márquez enfilait les bons résultats comme d’autres les perles. Et en République Tchèque, le double Champion du Monde Honda limite parfaitement les dégâts avec une troisième place, tandis que son challenger Lorenzo connaissait les affres d’un classement sans points après un souci de pneu avant.

Du coup, c’est maintenant le Doctor qui pointe second au général. Mais en accusant plus de retard qu’avant l’échéance de Brno ! Une belle affaire qui n’échappe pas à Vale qui ne cache pas faire pratiquement une croix sur ses espoirs de dixième couronne mondiale : « Márquez mène avec un peu plus de 50 points le championnat. J’ai déjà trop perdu pour espérer le rattraper. Marc n’est pas seulement rapide. Il fait aussi toujours les bons choix et il ne commet jamais d’erreurs. Enfin, on se battra quand même jusqu’au bout ».

Mais alors, ces 20 points acquis, c’est pour rien ? Tout dépend quel est l’objectif… « Ils sont importants car ils me permettent de prendre la seconde place au général. La bataille avec Lorenzo reste ouverte et les points de ce dimanche sont très importants car je sais qu’il peut être très rapide et qu’il ne lâchera rien, même pour une seconde place ». Une bataille fratricide pour faire oublier une résignation face à Márquez ? Quelle étrange saison chez Yamaha.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Valentino Rossi