Ce lundi à Brno, les teams Repsol Honda, Movistar Yamaha MotoGP, Suzuki Ecstar, LCR Honda, Monster Yamaha Tech3, Octo Pramac Yackhich et Estrella Galicia 0,0 Marc VDS étaient présents pour un test MotoGP. Toutes les Ducati à l’exception du team Octo Pramac, ainsi que les Aprilia n’étaient pas de la partie, préférant des essais privés ultérieurs.

Vainqueur la veille et sans doute pressé de retrouver sa famille, Cal Crutchlow a été le premier à prendre une piste qui s’est vite révélée impraticable à cause de gasoil répandu par un véhicule de service au virage 11 après le Grand Prix.

Deux bonnes heures d’interruption plus tard, soit en début d’après-midi, tout le monde a pu commencer à travailler, avec de nouveau Crutchlow le premier en piste.

Chez Yamaha, dont les deux pilotes sont ressortis en tête de ces essais, on disposait d’un nouveau châssis et d’un nouveau bras oscillant.
Valentino Rossi est séduit et ne demande qu’à les utiliser en course le plus vite possible : “Oui, je les ai essayés et je les ai vraiment aimés. Je les ai utilisés durant toute la journée et j’ai toujours eu un bon rythme, et j’ai également été assez rapide dans le tour chrono.  La moto est plus stable et je réussis à forcer au freinage et en entrée de virage. Maintenant, je vais devoir parler avec les techniciens pour savoir quand je peux les utiliser, même en course.
Nous avions aussi deux nouveaux pneus Michelin avant, mais malheureusement ils sont pour l’année prochaine. Ces pneus sont très bons, je les aime bien et j’ai amélioré mon chrono et aussi mon feeling.

Jorge Lorenzo n’a pas eu l’opportunité d’essayer ces nouveautés, ce qui ne l’a pas empêché de se montrer le plus rapide, en 1’55.394, à comparer avec son meilleur chrono lors du weekend; 1’54.791 sur une piste bien plus propre.
On ne peut que supputer sur les raisons pour lesquelles il n’a pas roulé avec ces nouveautés, mais son passage “à l’ennemi” en fin de saison n’y est sans doute pas étranger.
Lin Jarvis l’avait d’ailleurs annoncé lors de la signature du pilote majorquin chez Ducati: “Il est évident qu’il ne pourra pas essayer le prototype 2017. Il recevra bien sûr les évolutions 2016.”
Cependant, le pilote majorquin a une autre explication : “Valentino et moi suivons deux directions différentes dans ce domaine, et cette évolution va dans la sienne. C’est pourquoi cela n’aurait pas de sens pour Yamaha de me la faire essayer aussi. Je ne pense pas que le fait que je quitte  l’équipe après cette saison ait eu un effet; en théorie, ce cadre doit être pire pour moi”.

Toujours chez Yamaha mais cette fois chez Tech3, Bradley Smith et Pol Espargaró ont respectivement réalisé les sixième et huitième temps de la journée; de quoi retrouver leurs marques après les mésaventures survenues ce week-end.

Pol Espargaro: “Nous avons fait de bons progrès à ce test et le travail que nous avons fait me laisse un sentiment positif sur mes chances lors des courses à venir. En même temps, ce n’était pas l’idéal parce que nous n’avions pas trop de pneus à utiliser, la surface de la piste était sale et il était difficile de retrouver le rythme ce matin. Ne pouvoir se servir  seulement de ces quelques pneus a impliqué que nous avons un peu peiné pour faire tout que nous voulions essayer. Cependant, nous avons testé quelques réglages électroniques, ce qui, je pense, augmentera notre performance et que  nous utiliserons donc dans certains GP à venir. En outre, nous avons aussi vraiment amélioré la façon dont la moto se comporte en freinant, ce qui est très important parce que c’est ce à cause de quoi nous avons beaucoup peiné ce week-end tout comme en Autriche, et c’était donc le principal point positif du test. En raison des connaissances que nous avons gagnées, je suis confiant et j’attends avec impatience la prochaine course.”

Et toujours chez Tech3, Alex Lowes a eu l’occasion d’essayer la deuxième M1 de Pol Espargaro à titre de récompense pour sa participation à la victoire aux 8 heures de Suzuka avec ce dernier et Katsuyuki Nakasuga. Un début plutôt encourageant mais qui, au bout de 15 tours, s’est malheureusement terminé par terre, sans dommage pour le pilote.

Alex Lowes : “Évidemment, ceci était un des meilleurs jours de ma vie ! Depuis que vous êtes enfant vous rêvez d’une occasion de piloter une MotoGP, et c’était fantastique. Évidemment je n’ai pas fait trop de tours, mais la sensation sur la moto était incroyable. La puissance de la moto et la façon dont elle tourne était tout ce que à quoi je m’attendais, et même plus que cela, donc c’était une expérience incroyable.
Je dois dire un immense merci à Yamaha pour m’avoir donné cette occasion, c’était un rêve pour moi. Un gros merci aussi  à  l’équipe Monster Yamaha Tech3  pour m’avoir aussi donné l’occasion et je suis vraiment désolé pour la chute, mais honnêtement j’ai vraiment adoré l’expérience et c’est un jour que je me rappellerai pour le reste de ma vie.
Les freins et les pneus sont très différents d’une moto WorldSBK, mais la plus grande différence est la puissance.
La chute a eu lieu lors de mes deux derniers tours, presque en fin de journée et évidemment la raison était parce que j’ai essayé d’attaquer un peu trop sans tout comprendre. j’ai freiné un peu plus et l’arrière s’est un peu soulevé et je suis allé un peu large et, la piste étant un peu sale, j’ai perdu l’avant. C’était seulement une petite chute mais je me sens vraiment désolé.”

Chez Honda, on s’est attaqué au récurrent problème du manque d’accélération. Il ne provient pas d’un moteur en manque de chevaux, mais, au contraire d’une moto qui a tendance à vite se cabrer alors que, justement, elle a adopté un moteur contrarotatif censé améliorer ce phénomène.

Marc Márquez : “Au début de la journée, la piste était très sale, mais dès que tous les pilotes sont sortis, elle s’est nettoyée et avait plus d’adhérence. Nous avons essayé beaucoup de choses, dont quelques nouveaux pneus avant. Nous avons axé notre travail de test sur comprendre pourquoi la roue avant de notre moto se lève à la sortie des courbes et nous avons obtenu des résultats positifs et d’autres qui l’ont été moins, comme toujours dans ces cas-là. Nous avons compris beaucoup de choses sur la mise au point, pour tenter d’absorber un peu le wheelie et améliorer l’accélération. Nous avons également testé un nouveau bras oscillant, qui peut avoir une utilité sur quelques circuits et on l’aura préparé en cas de nécessité, mais pour l’instant nous continuerons avec celui nous avons utilisé jusqu’à maintenant. En général je crois que cet entraînement s’est bien passé et nous avons déjà envie d’être au Grand Prix du Royaume-Uni à Silverstone.”

Marc Marquez a continué à rouler avec sa nouvelle prise d’air et les gros ailerons, Dani Pedrosa sans rien.

Dani Pedrosa: “Nous sommes sortis tard aujourd’hui, car les conditions de piste n’étaient pas bonnes et nous n’aurions pas compris si le travail que nous avons fait était bon ou non. Finalement, nous avons pu commencer et nous avons concentré notre travail sur essayer de clarifier la direction que nous voulons suivre pour les réglages dans les courses à venir. Essentiellement, nous avons essayé de regrouper nos idées et d’en trouver quelques nouvelles  afin de regagner un peu de confiance. Nous avons aussi essayé un nouveau bras oscillant et maintenant nous analyserons tout pour construire sur ce que nous avons compris. Nous n’avons pas testé les nouveaux pneus Michelin avant car nos priorités étaient différentes à ce moment, mais nous les essayerons de façon certaine lors du test suivant.”

Chez LCR, Cal Crutchlow s’est presque montré le plus assidu, avec 63 tours, ne se faisant dépasser en ce domaine que par Tito Rabat (83).

Néanmoins, le pilote britannique était satisfait de sa journée, partagée entre les essais des nouveaux pneus Michelin et de nouvelles pièces pour sa Honda : “Cette journée de tests aura été globalement positive pour nous et nous sommes relativement satisfaits des chronos que nous avons pu réaliser. Nous avons ainsi essayé deux différents types de gomme à l’avant pour Michelin et quelques petits nouveaux éléments pour Honda. Il nous a fallu travailler assez tardivement jusqu’à la fermeture de piste car les conditions de roulage n’étaient pas des plus optimales dans la matinée mais grâce à l’équipe nous avons eu la possibilité de mener à bien le programme que nous nous étions fixés en travaillant durement tout au long de cette journée. Nous avons finalement réussi à mettre le doigt sur quelques détails qui devraient pouvoir nous être bénéfiques en Grande-Bretagne dans deux semaines.”

Chez Suzuki, Aleix Espargaro était absent à cause de rendez-vous en Espagne pour son doigt cassé.
Maverick Vinales était donc d’astreinte malgré aucune nouveauté à essayer. Il s’est contenté de peaufiner les réglages de sa GSX-RR tout en passant en revue tous les bras oscillants mis à sa disposition par le team: “Malheureusement, les conditions de piste ne nous ont pas permis de tester le matin, donc nous avons dû attendre jusqu’à l’après-midi pour avoir la performance appropriée. Finalement, nous avons seulement pu tester quelques nouvelles options dans les réglages et l’électronique, nous travaillons toujours à la recherche de traction et nous avons trouvé quelques nouvelles informations qui seront utiles pour Silverstone et pour le reste de la saison. Les chronos ont été systématiquement positifs, rendant notre journée positive. Après deux courses consécutives, il est difficile de rester pour un test, mais c’était digne d’intérêt. C’est dommage à cause des conditions, nous aurions pu travailler un peu plus et essayer un peu plus de choses, mais en fin de compte, le travail que nous avons fait sera utile.”

 Classement final

Pos Rider Team Fastest lap Lead. Gap Laps
1 LORENZO, Jorge Movistar Yamaha MotoGP 1:55.394 22 / 43
2 ROSSI, Valentino Movistar Yamaha MotoGP 1:55.765 0.371 57 / 60
3 MARQUEZ, Marc Repsol Honda Team 1:56.148 0.754 39 / 46
4 CRUTCHLOW, Cal LCR Honda 1:56.273 0.879 55 / 63
5 VIÑALES, Maverick Team SUZUKI ECSTAR 1:56.524 1.130 29 / 37
6 SMITH, Bradley Monster Yamaha Tech 3 1:56.619 1.225 46 / 47
7 PEDROSA, Dani Repsol Honda Team 1:56.857 1.463 29 / 43
8 ESPARGARO, Pol Monster Yamaha Tech 3 1:56.952 1.558 22 / 43
9 REDDING, Scott Octo Pramac Yakhnich 1:57.077 1.683 44 / 47
10 RABAT, Tito EG 0.0 Marc VDS 1:57.863 2.469 75 / 83
11 PETRUCCI, Danilo Octo Pramac Yakhnich 1:58.421 3.027 9 / 18
12 LOWES, Alex Monster Yamaha Tech 3 1:59.558 4.164 15 / 15