Lors du Grand Prix d’Espagne, les pilotes se sont réunis le vendredi 5 mai pour décider au sein de leur Commission de sécurité du choix du pneu avant Michelin, à la carcasse plus ou moins dure. La décision, comme l’ensemble de la réunion, devait rester confidentielle, et Crutchlow n’a pas apprécié que l’on sache peu après que Jorge Lorenzo, Maverick Vinales et Loris Baz étaient les trois seuls à avoir voté contre la carcasse dure.

20 des 23 pilotes présents ont été en faveur de la construction plus rigide, également dénommée « 70 ». Marc Marquez, Valentino Rossi et Cal Crutchlow s’étaient plaints pendant les essais hivernaux que la carcasse souple rendait le freinage et l’entrée en courbe aléatoires. C’est également à cette cause que Marquez attribua ses chutes d’Argentine et du Mans.

Crutchlow est choqué par le fait que la confidentialité ne soit pas respectée : « Je ne dis pas pour quel pneu j’ai voté, et je ne sais pas comment les journalistes ont eu toutes ces informations.

« C’est ridicule quand les médias savent qui a voté. Les médias ont toujours besoin d’un scandale. Mais ce qui se passe dans la Commission de la sécurité ne devrait pas en sortir. On nous dit que nous ne pouvons rien vous dire. Et puis, certains pilotes quittent la réunion et révèlent tous les détails sur les votes secrets. “

« Bien sûr, certaines personnes n’étaient pas satisfaites du résultat de ce vote. Ou certains pourraient ne pas comprendre ce qu’ils faisaient parce qu’ils sont stupides.  

« Bien sûr, j’ai voté pour le pneu avant qui est le plus avantageux. On nous l’a demandé à Jerez. Mais j’ai déjà effectué deux tests, ils n’ont pas besoin de me demander, ma réponse est évidente. »

Photo © LCR

Source : speedweek.com

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda