En partant chez Ducati, Jorge Lorenzo a laissé derrière lui son équipe habituelle de travail chez Yamaha et, en particulier, Wilco Zeelenberg qui était plus particulièrement chargé de l’observer sur la piste pour améliorer tel ou tel détail de son pilotage.

Lors des tests effectués à Valencia après le Grand Prix, la présence de Casey Stoner près de Jorge Lorenzo a été particulièrement notée.

Soyons honnêtes; nous avons pu constater de nos propres yeux qu’à l’heure actuelle, le pilote australien était loin d’être l’interlocuteur privilégié du champion majorquin. Souvent silencieux, en deuxième, voire troisième, ligne autour de l’Espagnol, Casey Stoner n’est pas pour le moment un outil absolument indispensable pour Jorge Lorenzo.  Mais les deux hommes semblent bien s’entendre et, si l’Australien acceptait de se déplacer sur la totalité des épreuves, il semble que Jorge Lorenzo ne soit pas opposé à cette solution de remplacement pour celui qui refuse dorénavant de piloter en Grand Prix, ne serait-ce que pour une wild card.

Jorge Lorenzo s’en est expliqué devant la presse réunie à une soirée promotionnelle organisée par le fabricant de portables chinois Zopo, un des sponsors personnels du numéro 99: “C’est une personne très intelligente et observatrice, et elle donne de bons conseils. Un pilote qui aujourd’hui, après s’être retiré il y a cinq ans, est capable d’aller plus rapide que les pilotes officiels. Avec cela, tout est dit sur lui. Il a beaucoup d’expérience avec l’usine et il est certain que ce sera positif à l’avenir. Il serait intéressant de travailler avec lui. A l’heure actuelle, nous n’avons pas parlé de cela, mais nous le ferons prochainement. Nous y travaillons. Un des problèmes de Casey Stoner est qu’il est très bien en Australie, et que pour pouvoir faire ce travail, il devrait vivre en Italie. Là est le problème. Mais je pense que Casey est assez motivé”.

Tous les articles sur : Casey Stoner, Jorge Lorenzo