Deuxième des dix-huit manches du championnat du monde motocycliste, le GP d’Argentine a été difficile pour Thomas Lüthi (Garage Plus Interwetten), vainqueur de la première course de la saison, il y a deux semaines au Qatar.

La pluie, survenue dimanche matin, a brouillé les cartes et même si la course Moto2 s’est finalement jouée avec des pneus “slicks”, des soucis de réglages ont fait que Tom n’est pas parvenu à se battre pour le podium. Il conserve pourtant, pour cinq points, la tête du classement général.

En revanche, un large sourire éclairait le visage de Dominique Aegerter (carXpert Interwetten). Après avoir connu de sérieux soucis samedi lors des qualifications (19e chrono), “Domi” a été impressionnant en course, revenant jusqu’à la cinquième place, une performance de choix qui lui permet de conserver ce même cinquième rang au championnat. Troisième pilote de l’équipe suisse, Robin Mulhauser (carXpert Interwetten) termine 22e.

Frédéric Corminboeuf, le patron de la structure helvétique, ne peut que tirer un bilan positif de cette journée: “Une très grosse course de Dominique, qui n’a pas réussi un départ aussi sensationnel qu’il en a l’habitude, mais dont les premiers tours ont été des exemples d’agressivité et de volonté. Il perd 7 secondes dans la première ronde. Désormais, notre but est bien sûr d’améliorer sa position sur la grille, car il a les moyens de se battre pour le podium. Tom a eu plus de difficultés dans les premiers tours; il a ensuite trouvé un bon rythme, en roulant plusieurs rondes de suite dans les temps des leaders, mais le mal était fait. Il conserve la tête du championnat, c’est le plus important et je sais que nous arrivons bientôt sur des pistes qui lui conviendront très bien. Les choses sont claires avec Robin: il doit retravailler son pilotage, on lui demande beaucoup de choses et il a fait son job aujourd’hui, même si cela ne se traduit pas encore en résultats.”

Ils ont dit…

Dominique Aegerter (carXpert Interwetten, 5e) “Ce résultat est bien sûr positif. N’a-t-on pas dit cet hiver que mon but, c’était de terminer régulièrement dans le top 5? Voilà que j’y suis! Cela dit, j’étais beaucoup trop loin sur la grille de départ pour espérer mieux. Je perds 7 secondes sur le bon groupe dès le premier tour. Je suis ensuite revenu, mais l’écart était trop important. Je me suis retrouvé en lutte avec Rins, qui a été très agressif quand il m’a dépassé. Une action musclée, mais c’est la course. Même si c’est le même résultat qu’au Qatar, je sais que nous avons progressé sur l’ensemble du week-end par rapport à la première course et que nous aurions pu faire encore mieux si je n’avais pas connu d’aussi grands soucis en qualification. Maintenant, c’est Austin, un circuit que j’adore: si tout va bien, ça ira très vite, là-bas!”

Thomas Lüthi (Garage Plus Interwetten, 7e) “Dès ce matin lors du warm-up, j’ai eu beaucoup de peine à trouver de bonnes sensations, notamment en entrées de virages. Avec cette moto, quand je pilote de façon très agressive, comme sur le sec au Qatar, c’est parfait; mais sous la pluie ou dans des conditions mixtes, où normalement j’étais toujours très à l’aise, nous n’avons pas encore trouvé la panacée en matière de réglages. On continue de travailler, je suis en totale confiance depuis ma victoire au Qatar et le point positif, c’est que je conserve ma première place au championnat. Maintenant, une nouvelle aventure nous attend cette semaine au Texas: autre circuit, autres conditions, je me réjouis déjà.”

Robin Mulhauser (carXpert Interwetten, 22e) “J’ai eu beaucoup de peine à lire les trajectoires en début de course, après un départ raté. J’ai ensuite trouvé un meilleur rythme, j’étais même assez proche du groupe qui s’est battu pour la quinzième place, mais je ne suis jamais parvenu à faire le contact. Je continue de beaucoup travailler, je me remets en question, nous allons y arriver.”