Le Michelin Australian Motorcycle Grand Prix, qui s’est déroulé à Phillip Island, a peut-être offert l’une des plus belles courses de MotoGP de l’histoire. Marc Marquez (Repsol Honda Team) a signé une magnifique victoire à l’issue d’une bagarre époustouflante entre huit pilotes.

Qualifié en pole position pour cette course longue de 27 tours, Marquez s’est fait surprendre au premier virage par le héros local Jack Miller (EG 0,0 Marc VDS). Devant ses fans, le pilote Australien a conservé les rênes avant d’être doublé par Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) au 5e tour. Le nonuple Champion du monde a tenu la 1ère place pendant quatre tours, puis Johann Zarco (Monster Yamaha Tech 3) s’est hissé en tête. Le Rookie a mené le peloton pendant cinq tours, puis Rossi et Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) ont pris les devants. C’est finalement Marquez qui a eu le dernier mot de cette bagarre au sommet entre quelques-uns des meilleurs pilotes du monde. Le classement est dominé par les cinq pilotes ayant occupé la tête de la course, plus Cal Crutchlow (LCR Honda), Andrea Iannone (Team SUZUKI ECSTAR) et Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR). Tous ces champions nous ont offert un spectacle et des dépassements incroyables, ce qui prouve bien la confiance qu’ils avaient en leurs pneumatiques Michelin.

La météo fut instable tout le week-end à Phillip Island avec des sessions sous des températures fraîches, des essais sur une piste mouillée et séchante. Les pilotes ont donc attendu le tout dernier moment pour juger les conditions et effectuer leurs choix de pneus MICHELIN Power Slicks. La course s’est élancée sous une météo ensoleillée et très venteuse, et sous des températures les plus élevées du week-end. Marquez a pris l’option d’un medium à l’avant et d’un soft à l’arrière, des pneus qu’il a parfaitement su gérer pour remporter sa 6e victoire de la saison et augmenter son avance au championnat. Rossi, 2e à l’arrivée, était équipé de medium à l’avant et à l’arrière, alors que Viñales, 3e, était en medium à l’avant et soft à l’arrière. Zarco a pris la 4e place finale – et a signé le meilleur tour en course – ce qui renforce sa place de leader au classement du First Independent Rider et lui offre le titre de Rookie of the Year. Crutchlow a fini à la 5e place, de très peu devant Iannone. Jack Miller a pris la 7e place devant Rins et le top-ten est complété par les pilotes Red Bull KTM Factory Racing Team Pol Espargaro et Bradley Smith.

Une importante annonce a été faite lors du Michelin® Australian Motorcycle Grand Prix au cours d’une conférence de presse donnée par le PDG de Dorna Sport, Carmelo Ezpeleta, et le Directeur de Michelin Motorsport, Pascal Couasnon. Michelin sera fournisseur officiel de pneumatiques en MotoGP pour cinq années supplémentaires. La firme de Clermont-Ferrand fournira donc ses produits à la catégorie-reine jusqu’en 2023.

Michelin va désormais traverser l’Equateur pour la dernière des trois courses outre-mer d’affilée, à Sepang, pour le Shell Malaysia Motorcycle Grand Prix, dimanche 29 octobre. Ce sera la pénultième manche de la saison et la lutte pour le championnat s’annonce encore une fois épique.

Marc Marquez — Repsol Honda Team :

« La course fut incroyable aujourd’hui. C’était un peu comme en Moto3 car la bagarre fut intense jusqu’au bout entre beaucoup de motos. C’est sans doute parce que chacun préservait ses pneus car la plupart était en soft à l’arrière. Tous ceux qui avaient fait ce choix-là ont dû gérer car on savait que nous serions à la limite en fin de course, mais les pneus Michelin ont très bien tenu et j’ai pu tout donner lors des cinq derniers tours. Ca m’a permis de creuser un petit écart. Je me suis senti très bien tout le week-end et j’ai mené chaque session hormis en FP2 où j’ai fini 2e. Je suis très satisfait car sur le mouillé, sur le sec et quand il faisait froid, les pneus ont très bien fonctionné. Cette victoire me ravit et permet d’augmenter mon avance au championnat. » 

 « Pour moi, le fait que Michelin prolonge en MotoGP pour cinq années supplémentaires est très important pour les pilotes et les teams, et bien sûr pour Michelin. Quand on se lance dans une nouvelle série avec une si haute technologie, cela prend du temps pour être performant. Mais Michelin est parvenu très vite à un très bon niveau. Il est désormais important d’avoir de la stabilité en termes de pneumatiques. Pilotes et constructeurs comprennent comment fonctionnent les pneus Michelin et je pense que nous irons de plus en plus vite. »

Nicolas Goubert — Directeur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP, Michelin Motorsport :

 « Par quel bout commencer après une telle course ? La performance des pilotes aux avant-postes était incroyable, c’était impressionnant à voir. Les pilotes ont poussé les pneumatiques à leurs limites et nous n’avons pas constaté de chute de performance au fil des tours sur un circuit aussi abrasif. Ici, c’est toujours difficile pour les pneus et c’est la première fois que les pilotes avaient opté pour du soft à l’arrière et ils les ont très bien gérés. Au cours du week-end, nous avons connu différentes conditions météo et les choix de pneus ont été compliqués pour la course car la température de piste était plus élevée que lors des essais, mais le départ était aussi relativement tard, alors elle aurait pu chuter rapidement. Il fallait prendre tout ça en compte. Les techniciens Michelin ont travaillé très étroitement avec les teams pour les aider dans leurs prises de décision, et une fois de plus, ces choix différents montrent que pilotes et teams peuvent opter pour différentes gommes. Direction la Malaisie à présent où il fera plus chaud. Ce sera un tout autre challenge. »

Pascal Couasnon — Directeur de Michelin Motorsport :

 « Le week-end a été très chargé pour Michelin, entre le fait d’être sponsor-titre de l’événement à Phillip Island et l’honneur de prolonger nos partenariat en MotoGP pour cinq années supplémentaires. C’est une belle preuve de  confiance et de reconnaissance de Carmela Ezpeleta et la DORNA envers Michelin et tout le travail réalisé depuis notre retour en MotoGP. Ces deux premières saisons ont connu des courses extraordinaires et les performances de nos produits et les stratégies de pneumatiques ont joué un rôle déterminant. Michelin est fier et heureux d’avoir contribué au spectacle et cela a sans doute poussé la DORNA pour continuer sa collaboration avec Michelin en tant que partenaire technique et fournisseur exclusif de pneumatiques jusqu’en 2023. »

« Grâce à cette prolongation de partenariat avec le MotoGP, Michelin va pouvoir poursuivre le développement de ses pneumatiques de compétion et ces innovations bénéficieront directement à la gamme Deux-roues. Les données que nous recueillons dans la catégorie-reine nous permettent de développer les pneus de série. Nous cherchons toujours à offrir le meilleur, que ce soit sur la piste ou sur la route. »

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :