Après un début de saison intéressant, ponctué par deux troisièmes places en Argentine et en Catalogne, ainsi que trois quatrièmes positions, Pedrosa a un peu perdu le rythme à partir d’Assen, ne se qualifiant au mieux lors des quatre Grands Prix consécutifs qu’en neuvième position, et avec une maigre sixième place à l’arrivée. Depuis le week-end dernier à Silverstone, il est revenu parmi les premiers, même si Maverick Vinales lui a ravi grâce à sa victoire la quatrième position au classement général.

Quatrième des qualifications en Angleterre, Dani s’est classé cinquième en course, à moins d’une demi-seconde de son coéquipier Marc Marquez. C’est donc avec un moral en hausse qu’il arrive sur les bords de l’Adriatique.

Sixième à Misano en MotoGP en 2007, Pedrosa a ensuite progressé quatrième en 2008, puis troisième en 2009. Il y gagnait en 2010, avant d’y terminer deuxième en 2011, puis troisième en 2013 et 2014.

« Nous arrivons à Misano après une course qui nous a permis de gagner un peu plus de confiance et de motivation. Tour par tour, j’ai été en mesure de mieux comprendre nos points forts et nos points faibles. Nous devons garder le même style lors du prochain week-end de course, en nous concentrant sur les essais, en ne faisant pas trop de changements sur la moto et en travaillant pour comprendre comment mieux utiliser les pneus, en choisissant ceux qui s’adaptent le mieux à la piste. Nous devons rester complètement concentré sur le travail. »

Tous les articles sur : Dani Pedrosa