Il n’y a pas de conférence de presse officielle le vendredi, mais la plupart des pilotes MotoGP tiennent généralement une conférence privée dans leur hospitality, dont une moitié se tient en anglais, l’autre dans leur langue.

Valentino Rossi s’étant révélé particulièrement compétitif aujourd’hui, nous y étions présents. Afin d’éviter toute interprétation journalistique, nous nous vous proposons donc une traduction “brute” de l’intégralité des propos du pilote italien…

Valentino Rossi: “Finalement, c’est une bonne journée pour nous car, ce matin, nous étions plus à la peine et nous avions quelques problèmes, mais cet après-midi nous avons modifié l’équilibre de la moto et nous avons fait un grand pas en avant. Les modifications étaient bonnes et je me suis senti à l’aise lors des essais de l’après-midi; j’étais plutôt compétitif du début jusqu’à la fin. Mais nous avons encore bien sûr beaucoup de travail à faire car, ici à Assen, vous avez besoin d’une moto très bien équilibrée pour bien freiner et prendre les courbes, en particulier dans les parties rapides.
A la fin, je pense que plus ou moins tout le monde a pris le pneu tendre car tout le monde s’inquiète à propos de la météo de demain pour pouvoir rester dans le Top 10. Avec le pneu tendre, la moto fonctionne vraiment bien et j’ai fait un très bon chrono. Malheureusement, Iannone m’a battu pour quelques millièmes à la fin, mais quoi qu’il en soit, j’étais compétitif. Avec le pneu dur, tout devient un peu plus difficile et mon rythme n’est pas si mauvais; je suis assez rapide, assez régulier, mais il y a 4 ou 5 pilotes très forts donc on doit travailler là-dessus en particulier, pour essayer d’améliorer le rythme de quelques dixièmes , pour être plus rapide.
Nous attendons demain, en espérant de bonne conditions et une bonne météo.

Concernant le pneu avant, je suis quasiment sûr que le Médium Michelin est le meilleur. Pour l’arrière, je veux travailler sur le Dur, car ma première impression avec le Tendre est qu’il est trop tendre pour moi. Mais la porte reste ouverte. Michelin est très confiant dans le tendre, ils m’ont demandé de l’essayer, mais cela dépend beaucoup des conditions de piste, car celle-ci s’améliore beaucoup du début à la fin, puisque vous mettez de la gomme sur la piste. Donc on doit savoir s’il pleuvra ou pas. Parce que s’il ne pleut pas durant la nuit, la piste va s’améliorer séance après séance, et alors le pneu tendre peut être une option. Donc dans ce cas, ça reste ouvert aussi, par rapport au tendre.

A Barcelone, nous avons essayé différents châssis, mais je n’étais pas complètement sûr des améliorations. Donc aujourd’hui, nous les avons comparé une nouvelle fois, sur un autre circuit, et finalement, je préfère le châssis standard car je me sens mieux avec le train avant, j’ai de meilleures sensations, et je l’utiliserai à partir de demain, oui. Il n’y a pas une grande différence, ce sont juste de petites modifications, mais je préfère le châssis normal.

Je ne peux pas beaucoup expliquer. On a travaillé Michelin. On a gagné là où nous pensions, mais malheureusement on a perdu un peu en stabilité.

Je préfère à 100% qu’il ne pleuve pas. Ici, à Assen, les prévisions sont toujours très difficiles à faire, mais j’espère vraiment que la course aura lieu sur le sec. Mais, vous savez… Actuellement, c’est plutôt mauvais pour dimanche,  et c’est vraiment dommage, car il semble que ce soit bon pour demain, et si on avait eu un samedi normal, on aurait eu une course sur le sec, mais s’il pleut, on essaiera d’être également compétitif sur le mouillé. Bien sûr, on devra essayer un peu car on n’a pas fait beaucoup de kilomètres avec les Michelin sur le mouillé.”

Propos recueillis par Thomas Morsellino

Tous les articles sur : Valentino Rossi