Les choses se précisant notablement, il nous semble utile de faire un point complet sur la situation de la nouvelle structure qui participera la saison prochaine au championnat du monde MotoGP.

Celle-ci été officialisée le 5 juillet dernier par un accord entre le team Ángel Nieto Racing (ANRT) et le Sepang International Circuit (SIC) selon lequel SIC reprendra les deux places de ANRT dans la catégorie MotoGP™ à partir de la saison 2019. Jorge Martínez “Aspar”, actuel propriétaire des 2 places précitées, prendra le poste de Conseiller Sportif de cette nouvelle équipe MotoGP.

Dans la foulée, Yamaha Motor Co. Ltd a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec le circuit international de Sepang (SIC) prévoyant que l’équipe disposera de motos Yamaha YZR-M1 pour les saisons du Championnat du Monde FIM MotoGP 2019, 2020 et 2021 en tant qu’équipe satellite.

Concrètement, on aura donc une nouvelle structure dans laquelle Jorge Martínez “Aspar” n’aura plus qu’un rôle honorifique alors que le vrai pouvoir sera détenu d’une part par le représentant du Sepang International Circuit, Dato’ Razlan Razali, également en charge des relations avec le futur sponsor Petronas et aidé par son bras droit Johan Stigefelt, d’autre part par Yamaha qui entend garder un certain pouvoir de décision sur cette équipe satellite.

C’est d’ailleurs à ce titre que nous avions pu vous annoncer en primeur la probable nomination de Wilco Zeelenberg en tant que team manager de cette nouvelle structure (voir ici), annonce qui s’est confirmée par la suite.

Une fois celle-ci mise en place avec la bénédiction de Dorna, la nomination des 2 pilotes a pris un peu plus de temps car si le nom de Franco Morbidelli est apparu dès le début du projet, celui de son coéquipier est passé par plusieurs phases, incluant tout d’abord Jorge Lorenzo puis Dani Pedrosa avant d’aboutir à Fabio Quartararo.

Cette suite patronymique pourrait sembler quelque peu étrange, mais elle s’explique par des prétentions financières et techniques des 2 premiers pilotes cités impossibles à assumer par le futur sponsor malaisien qui, contrairement à ce que sa présence en F1 pourrait laisser supposer n’entend pas investir en MotoGP des sommes complètement pharaoniques.

Du coup, après n’avoir pu se fidéliser ces deux Top Guns, la nouvelle structure a décidé de changer du tout au tout d’orientation et de miser sur l’avenir en créant un vrai junior team donnant sa chance à deux jeunes espoirs. C’est à ce titre que le nom de Fabio Quartararo, actuellement âgé de seulement 19 ans, est apparu pour finalement s’imposer dans le projet.

Tout comme pour Franco Morbidelli, l’accord est maintenant conclu et l’annonce officialisant les 2 pilotes interviendra cette semaine : il y aura bien 2 pilotes français en MotoGP en 2019 !

Pour être plus complet, et sans parler de l’officialisation de Petronas comme sponsor-titre qui interviendra dans une 3e phase, on peut s’intéresser aux responsables techniques qui accompagneront Franco Morbidelli et Fabio Quartararo.

Aux côtés du premier, il ne devrait guère y avoir de surprise car on retrouvera Diego Gubellini, qui travaille déjà actuellement avec l’Italien après une longue expérience acquise en exerçant son talent avec Daijiro Kato, Sete Gibernau, Alex Barros, Shynia Nakano, Alex De Angelis, Marco Melandri, Colin Edwards, Hiroshi Aoyama, Michele Pirro, Scott Redding et Stefan Bradl.

Pour accompagner Fabio Quartararo dans ses premiers pas en MotoGP, le nom de Gilles Bigot, actuellement avec Tom Luthi en MotoGP au sein du team Marc VDS, avait été envisagé, non seulement car le technicien français possède également une très forte expérience construite par exemple en 1999 avec Alex Criville quand celui-ci a été champion du monde 500cc, mais également car son calme, sa patience, sa pédagogie et sa langue natale en feraient un interlocuteur idéal pour un Rookie en MotoGP.

Les choses semblaient se profiler dans cette direction jusque début juillet où il est devenu évident que Maverick Vinales ne repartirait pas pour une saison de plus avec Ramon Forcada (voir ici).

Du coup, il est tout à fait possible que celui-ci, « recasé par Yamaha », prenne en charge la mise au point des motos de Fabio Quartararo. Encore faudra-t-il pour cela que ce projet intéresse le technicien espagnol, aussi devrons-nous attendre au moins le Grand Prix de République Tchèque pour savoir qui gérera techniquement les deux Yamaha M1 attribuées au pilote français.

Au sujet de ces dernières, Lin Jarvis n’a pas caché que leurs niveaux de spécifications seraient proportionnels à l’argent investi dans leur location, mais qu’en aucun cas elles ne pourraient connaître le même développement que les motos d’usine (voir ici).

D’une façon somme toute assez logique, on s’attend donc à des motos un peu plus évoluées pour Franco Morbidelli que pour Fabio Quartararo, un peu à l’image de celles actuellement mises à disposition pour Johann Zarco par rapport à celles d’Hafizh Syahrin.

Le nouveau team s’étant assuré la fourniture des Yamaha pendant 3 ans, cette situation pourra évidemment évoluer dans le temps…

Enfin, au niveau logistique, le nouveau team devrait être basé en Belgique, sous la responsabilité de Roger Van Der Borght, ancien coordinateur du team HRC évincé par Livio Suppo et travaillant actuellement pour la British Talent Cup.

Note: Comme d’habitude, ces informations que nous avons recueillies dans le paddock sont les dernières en date à l’heure où nous publions ces lignes, mais peuvent encore évoluer au fil des jours à venir et ne seront définitivement avérées qu’au moment où elles seront officielles, ce qui n’est pas encore tout à fait le cas…

Fabio “El Diablo” Quartararo:
Né le 20 avril 1999 à Nice.

Palmarès:

  • 2007 : 2e du championnat Espagne 50 cm3
  • 2008 : 3e du championnat Espagne 50 cm3
  • 2009 : Champion d’Espagne 70 cm3
  • 2010 : 3e du championnat Espagne 80 cm3
  • 2011 : Champion d’Espagne 80 cm3
  • 2012 : Champion d’Espagne 125 cm3 pré Moto 3
  • 2013 : Champion d’Espagne de vitesse Moto3
  • 2014 : Champion d’Espagne de vitesse Moto3 (modification du réglement pour accéder aux GP)
  • 2015 : 10e du Championnat du Monde de vitesse Moto3
  • 2016 : 13e du Championnat du Monde de vitesse Moto3
  • 2017 : 13e du Championnat du Monde de vitesse Moto2
  • 2018 : 9e du Championnat du Monde de vitesse Moto2 (en cours)

Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams :