Álvaro Bautista a réalisé une très bonne course à Jerez, après un début d’année un peu compliqué. Les problèmes qu’il rencontrait jusqu’alors avec sa moto semblent avoir été résolus par l’équipe, et ce Grand Prix pourrait donc marquer le véritable début de sa saison.


Jusqu’à présent, 2018 n’a pas été très simple pour Álvaro Bautista. Malgré une treizième place au Qatar, il n’a pu faire mieux que seizième en Argentine et quinzième à Austin. Des résultats cependant encourageants avec des points marqués à presque chaque course.

Le week-end andalou n’a ensuite pas très bien commencé pour le pilote espagnol qui a terminé vingt-troisième des séances libres aux temps combinés. Qualifié vingtième, il a réalisé une magnifique remontée jusqu’au groupe de poursuivants et s’est battu avec Maverick Viñales avant de terminer huitième, son meilleur résultat depuis le début de la saison.

Bautista, ancien champion du monde 125cc, conserve cette âme de vainqueur, et a regretté à l’arrivée de ne pas avoir pu battre son compatriote : « Dans les derniers tours je me suis battu avec Maverick pour la septième position mais à un moment j’ai raté une vitesse et je n’ai pas pu défendre ma place. »

Il est néanmoins très optimiste pour la suite grâce aux avancées effectuées par son équipe, le team Ángel Nieto, et pourrait réitérer, voir même améliorer sa huitième place lors des prochains Grands Prix : « Je suis très content, déjà de ma huitième place, mais plus encore des sensations que j’ai sur la moto depuis les FP4. Je crois que nous allons dans la bonne direction. Dès que nous avons essayé d’améliorer notre principal problème, le manque de feeling du train arrière, nous n’y sommes pas parvenus. Hier nous avons décidé de tout changer pour essayer de trouver une solution avec l’arrière et je me suis senti plus à l’aise avec la moto. Je peux mieux me placer dans la sortie de courbe et cela m’a donné plus de confiance. Je sentais que c’était moi qui dirigeais la moto, et non pas l’inverse. »