C’est à MCN que nous devons les propos du double champion du monde devenu pilote d’essais Ducati, sans qu’aucune mention ne soit faite du lieu ou des circonstances dans lesquels ils ont été tenus par le pilote australien.

Casey Stoner: “Sans aucun doute, Andrea Iannone et la Desmosedici GP avaient la vitesse pour être dans le groupe de tête et se battre pour la victoire au Mugello. Malheureusement, il n’a pas pris le train lors du départ, et a perdu beaucoup de temps en étant coincé derrière de nombreux pilotes. Mais il a montré son potentiel en réalisant le meilleur temps en course lors de son dernier tour.

Dovi est revenu de la 13e position à une place pour le podium grâce à un très bon travail et en attaquant fort dans les chronos des leaders, mais a alors souffert du syndrome des loges. Je suis passé par là et ce n’est pas une sensation agréable. Donc pour Ducati, cela a été à la fois positif mais aussi un peu décevant.

La course s’est réduite à ce que Marc se batte pour la victoire avec Jorge lors des derniers tours, qui ont fini par être très, très intéressants.

Quand vous avez mené toute la course comme l’a fait Jorge, et que quelqu’un vous attaque dans le dernier tour, il n’est pas facile de répliquer. Mais le dépassement de Jorge sur Marc dans la dernière chicane n’était pas attendu par ce dernier, et j’adore voir la bagarre venir de Jorge !

Cela demande des couilles de sortir ce dépassement là, et cela a engendré un grand spectacle final. Jorge est entré dans la chicane si vite que Marc a repris la tête dans le bout droit avant le dernier virage.

Mais avec Jorge plongeant à l’intérieur,  Marc a dû fermer la porte, il a fait une queue de poisson à Jorge et est resté serré sur l’intérieur du dernier virage, mais cela signifie que vous n’obtenez pas la meilleure trajectoire pour vous propulser dans la ligne droite.

C’est ce que Jorge a fait, il a agi à la perfection, est sorti plus large et a obtenu une fantastique aspiration, et quand Marc a subi une petite roue arrière dans le creux de la ligne droite, Jorge a continué sur sa lancée.

En protégeant l’intérieur du dernier virage, Marc a légèrement mis en péril sa sortie et Jorge s’est dans une configuration de lance-pierre pour remporter la victoire.”

On le notera: pas un mot sur Rossi…