Depuis qu’il a vaincu en Autriche, Andrea Iannone joue aux avant-postes et se présente comme le fer de lance de l’usine Ducati. Cependant, celui qui s’installera chez Suzuki à la fin de la présente saison joue de malchance en course.

Un pneu avant qui démissionne à Brno, des avant-bras tétanisés en Grande Bretagne, autant d’écueils qui l’ont éloigné d’un podium qu’il aurait mérité. Cette fois, c’est Misano qui se présente à lui et celui qui ouvre sa Porsche au marteau espère graver au burin cette édition du Grand Prix de San Marin. Il l’assure, il ne jouera pas petit-bras : « je ne pense pas que je rencontrerai à nouveau le problème physique de Silverstone » assure le pilote de 27 ans. « Je n’avais jamais connu ça depuis mon opération des avant-bras en 2013. Je suis donc confiant pour ce week-end ».

« Cette fois, la météo devrait être plus clémente qu’en Angleterre ce qui devrait nous permettre de construire notre week-end à chaque séance. Je pense que la Desmosedici sera compétitive sur cette piste. On y a fait des tests il y a deux semaines, et nous avons eu un bon ressenti même si la concurrence était absente. Nous aurons la possibilité de faire une bonne course ».

Andrea Iannone a fait trois Grands Prix de San Marin en MotoGP. Son meilleur résultat jusque-là est une cinquième position acquise en 2014 après s’être élancé second sur la grille de départ. L’an passé, il avait terminé septième devant son équipier Dovizioso. Ducati alignera trois GP16 ce weekend puisque Michele Pirro rejoindra les deux Andrea officiels.

Tous les articles sur : Andrea Iannone