Les choses sont mouvantes et pas si simples dans une catégorie Moto2 secouée entre les déclarations d’intention des uns et la difficulté à joindre les deux bouts des autres. Une situation inconfortable que vit actuellement une structure Kiefer Racing qui se remet qui plus est à peine du décès de son patron éponyme, trouvé mort dans sa chambre d’hôtel lors du Grand Prix de Malaisie. Le repreneur annoncé avec un investisseur russe David Pickworth est en effet aux abonnés absents. Et chez KTM, on attend toujours l’acompte…

Un versement qui ne s’est pas fait à la date limite du 29 novembre si bien qu’à Mattighofen on s’apprête à boucler le dossier, laissant Aegerter et Cortese à pieds. Une fâcheuse posture qui pourrait s’arranger avec Suter, une marque décidément sollicitée depuis son annonce de retrait de la compétition. On rappellera en effet que Forward est aussi sur le coup du châssis suisse.

Reste que si David Pickworth et l’argent russe disparaissent en effet, il faudra que le team trouve pas moins de deux millions d’euros pour survivre. Ou un peu moins en sacrifiant un de ses deux pilotes. Cortese pensait rebondir, après cinq années passées chez Dynavolt, mais le revoilà dans l’expectative. Quant à Aegerter, son manager Robert Siegrist a envoyé un ultimatum à David Pickworth pour faire de ses paroles des actes…