L’an passé Yonny Hernandez a tenté de se refaire une santé en revenant en Moto2 après des saisons passées en MotoGP. Un échec retentissant qui n’a pas refroidi Hector Barberá et Sam Lowes qui empruntent cette année la même trajectoire. Nous verrons bientôt pour quel résultat puisque le début de la campagne 2018 approche, mais le dernier cité croit déjà en ses bonnes chances sur une KTM qu’il maîtrise de mieux en mieux.

D’un autre côté, Sam Lowes n’a qu’une seule année en MotoGP au guidon d’une Aprilia. Et il était un des prétendants à la victoire avant d’être promu parmi l’élite. Les automatismes n’ont pas été effacés et lors des tests de Jerez, qui vivent ce jeudi leur dernière partie, l’Anglais s’est laissé aller au pronostic pour le prochain grand rendez-vous au Qatar : « je pense que l’on a fait du bon travail durant cette intersaison. Dans l’absolu, on n’a jamais cherché à défier le chrono, et lorsque l’on a monté des pneus frais, on avait le réservoir plein ».

« Mais on a fait de bonnes performances en condition de course. Je pense que pour le Qatar, je serai en mesure de me battre devant. Franchement, je suis déjà prêt. Je sens que la KTM est maintenant ma moto. On a plus ou moins le réglage de base. On est dans la bonne direction. Je sens que je pourrai gagner à Losail. Ce sera l’objectif et je suis convaincu qu’on est proche de le réaliser ».

Sam Lowes sort d’une saison calamiteuse en MotoGP avec Aprilia, marquée notamment par 31 chutes. En Moto2, il a roulé en Speed Up puis Kalex et se retrouve à présent au guidon d’une KTM au sein de l’équipe Swiss Innovative Investors qui était le refuge de Tom Lüthi. Il fera équipe avec Iker Lecuona.

Tous les articles sur les Pilotes : Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : Swiss Innovative Investors.com KTM