L’usine Aprilia a connu une sorte de Berezina dans un Grand du Qatar qui marquait le premier rendez-vous de la saison 2018 de MotoGP. Sa nouvelle RS-GP n’a jamais été au niveau et notamment à cause d’un nouveau moteur qui s’est montré trop gourmand en carburant sans impressionner pour autant. A Noale, il y a donc du travail à faire. Et celui-ci se concentrera sur un bras oscillant en carbone…

Entre autre ! Car il faut faire feu de tout bois au sein de la marque chère à feu Ivan Beggio, si on veut rester dans la course. Et garder ses ouailles. Car la rumeur annonce un Gresini patron de la structure des machines de groupe Piaggio en négociations avec Suzuki pour devenir le satellite d’Hamamatsu, tandis qu’Aleix Espargaró demande quelques assurances techniques en préliminaire de ses négociations en vue de renouveler son bail.

Mais l’actualité du moment, c’est ce bras oscillant en carbone qui sera mis sur la piste de Jerez par le team test du 27 au 29 de ce mois de mars sur le tracé de Jerez. Une tâche dévolue à Matteo Baiocco. Puis ce sera au tour de l’équipe officielle d’en jouir. On rappellera que cette solution est adoptée par Ducati depuis 2009 et que Honda s’y est mis cette année. Par ailleurs, Aprilia avait monté sur ses feues 250 un bras oscillant en carbone.