Plusieurs jours après leurs blessures, on en append encore sur la gravité des lésions subies par les pilotes qui ne pourront tenir leur rang ce week-end en Malaisie. On sait que Bastianini est touché à une vertèbre et on savait que Pedrosa avait une clavicule fracturée tandis que McPhee devait se faire opérer d’un pouce amoché. Mais pour ces deux derniers, la liste des maux s’est allongée.

D’abord Pedrosa. En plus de sa fracture de la clavicule et du péroné droit, l’officiel Honda souffre d’une fracture du quatrième métatarse du pied gauche. Il y a donc encore du travail à faire avant que celui qui avait triomphé à Sepang il y a un an retrouve son équipier Champion du Monde Marc Márquez. Il lui restera Valence pour quitter la scène 2016 en compétiteur plutôt qu’en convalescent.

John McPhee, de son côté, n’a pas qu’un pouce cassé. Ce dernier sera certes opéré par un spécialiste australien. Mais d’autres os de la main ont aussi été touchés. Par ailleurs, ses poumons ont été perforés et sont à 40% de leur capacité. Le pilote Peugeot Mahindra se voit interdit du moindre vol pendant cinq semaines. Sa saison est officiellement terminée. Il peut penser à la suite qui se conjuguera au sein du team BT avec une Honda.

Tous les articles sur : Dani Pedrosa, John Mc Phee