Cette saison, qui a déjà consommé onze de ses dix-huit rendez-vous, on a vu par quatre fois les pilotes Tech3 faire mieux que les pensionnaires officiels au sein du clan Yamaha. Jonas Folger a été de l’une de ces occasions, alors que Johann Zarco a vécu les trois autres situations. Mais pour l’Allemand, cela a duré longtemps, une expérience vécue tout au long de son Grand Prix d’Allemagne, sur le Sachsenring. Une course où il a été le pire cauchemar du vainqueur Marc Márquez. Et Jonas a beaucoup appris dans son sillage. Au point de nous révéler le secret de l’Espagnol !

Jonas Folger se souviendra longtemps de son Grand Prix d’Allemagne 2017. Qualifié cinquième, il a tenu la comparaison avec le futur vainqueur Marc Márquez, face à qui il n’a rendu les armes que dans les derniers tours, et pour à peine un peu plus de trois secondes. Le tout avec une Yamaha du team satellite Tech3.

Une prestation qui méritait un petit retour d’expérience. D’autant plus intéressant qu’il perce le secret de la technique de pilotage de Marc Márquez : « c’était comme une révélation. Alors que j’attends que l’efficacité des pneus se dégradent pour m’adapter, lui, il anticipe leur usure en changeant son style de pilotage. Il sait comment ses gommes vont se comporter deux tours avant que ça se révèle. Et ça lui permet de gérer parfaitement son capital pneu ».

« C’est ce que j’ai constaté et c’était génial à voir. Il a fait quatre étapes différentes et vous pouvez observé ces étapes. En fait, il n’a poussé qu’à cinq tours de l’arrivée ». Une remarque qui ira droit au cœur des pilotes officiels Yamaha qui se plaignent d’une usure prématurée de leur gomme arrière. Un tel constat montre aussi une Honda en bonne forme. Mais, parfois, ça ne se passe pas aussi bien que prévu. Sur un Red Bull Ring avec un Dovizioso en état de grâce sur sa Ducati, par exemple…

Tous les articles sur les Pilotes : Jonas Folger

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3