Depuis que Valentino Rossi se remet d’une jambe fracturée lors d’un entraînement en enduro, Yamaha ne compte plus que sur le seul Maverick Viñales pour la conquête du titre en jeu cette année. Du moins à ce stade de la saison, qui laisse encore cinq Grands Prix à conquérir. Mais avec à présent 42 points de retard après son premier forfait, le principe de réalité commande que l’on se concentre sur sa dernière arme qui évolue à 16 points des deux leaders. Cependant, le Doctor manque aux troupes, et Viñales est le premier à le regretter.

Maverick Viñales était heureux de ses deux premiers jours passés sur le sec à Misano. Et il a été un peu moins heureux lors du troisième pluvieux, et essentiel puisqu’il s’agissait de la course. L’Espagnol n’a pu faire mieux que quatrième, sans jamais avoir été un danger pour le trio de tête. La M1 au châssis 2018 est bonne sur le sec, mais il reste du travail à faire sur la pluie.

Un travail qu’il vaut mieux accomplir en bonne intelligence à deux. Alors que la saison entre dans sa dernière partie, Viñales aimerait compter sur tous les soutiens. Y compris sur celui de son équipier à qui il souhaite une convalescence rapide : « je crois qu’il vaudrait mieux pour tout le monde que Valentino revienne rapidement. Car il connait très bien la moto et il sait comment la faire aller vite. Pour moi aussi, c’est plus facile lorsqu’il est là car je peux comparer les datas. Lorsque vous avez un équipier plus rapide que vous, vous attaquez plus et vous découvrez les limites de votre moto ».

En Aragon, ce ne sera pas le cas pour Viñales qui sera flanqué de Van der Mark venu du Superbike. Il lui faudra donc patienter jusqu’au Japon.