Valentino a passé une partie de l’hiver à pratiquer le ski et le snowboard pour être en forme, renforçant la jambe droite qu’il s’était cassé en septembre dernier, mais il a dit qu’il ressentait toujours de la douleur “après une ou deux minutes” de footing. Ceci, cependant, était prévu, et Rossi pense qu’il sera capable de faire de l’exercice physique normalement dans un mois. “Pour la moto, tout va bien,” a-t-il précisé.

Rossi insiste sur le fait que la préparation pour sa 23e saison de Grand Prix n’a pas été plus difficile que lors des derniers “six ou sept ans“. A 38 ans, il a admis que c’était beaucoup plus difficile qu’il y a dix ou quinze ans, quand le temps de récupération était plus court, mais il estime que le maintien de la forme ne devrait pas être plus difficile que depuis qu’il a eu 32 ans en 2011.

« Chaque année est plus difficile, parce que je ne suis pas très jeune », a déclaré Rossi à propos de ses préparatifs pour 2018. « Mais en réalité, au cours des six ou sept dernières années, je me sentais très similaire. C’est différent de quand j’avais vingt ou vingt-cinq ans, parce qu’il était alors plus facile de récupérer. Donc il y a maintenant un temps de récupération plus long.

« Mais en réalité, je me sens très similaire au niveau de la condition physique. Vous devez travailler dur mais je pense que pour notre sport ce n’est pas la chose la plus importante. Vous devez être en forme, c’est sûr, mais vous devez aussi avoir autre chose. Je pense que ces dernières années, le niveau est plus ou moins le même.

« La jambe est très bonne. J’ai aussi pu faire du snowboard et skier un peu. Mais je ne suis pas à 100%, je ressens toujours de la douleur et je dois modifier un peu mon entraînement, car je ne peux pas encore courir.

« Au cours des deux dernières semaines, j’ai commencé à courir un peu, mais après une ou deux minutes, je dois ralentir parce que j’ai mal. Habituellement, vous avez besoin de six mois pour récupérer la force du tibia, alors je pense que j’ai encore un mois, un mois et demi avant de pouvoir recommencer à courir. Mais pour le reste, je vais bien, pour la moto, je vais bien.

« Le problème pour retirer la broche de l’os se posera à la fin de la saison. Parce que vous devez garder la broche pendant au moins un an. C’était donc en septembre, et je pense que cette année je vais courir comme ça, et je vais faire l’opération après la saison. Mais ce n’est pas un gros problème, parce que je ne ressens rien. Vous savez que c’est là, mais il n’y a pas de différence. »

Photo : Valentino en 2012 à Madonna di Campiglio (© merci à La Stampa)

Source : Crash.net