Après avoir bouclé les trois séances d’essais pré-saison MotoGP, Michelin est désormais concentré sur la première course à Losail, Qatar, à la fin du mois, où plusieurs changements de règlement et de nouvelles technologies seront introduits.

Après une campagne 2016 qui marquait le retour de Michelin en MotoGP après sept ans d’absence, le géant mondial du pneumatique a récolté de précieuses informations qui ont conduit au développement d’un nouveau pneu avant Michelin  Power Slick au profil différent. Ce pneu a été utilisé pour la première fois comme prototype lors de la dernière course 2016 à Valence avec des résultats très encourageants, et les informations recueillies lors de cette course ont permis au techniciens Michelin de travailler sur ce pneu cet hiver et aux essais de pré-saison pour concevoir une version qui a impressionné les pilotes. Il sera associé à un pneu arrière qui offre plus de motricité et un meilleur pilotage. Tout ceci prouve bien que Michelin innove constamment et cherche à créer les meilleurs pneus de course de MotoGP.

Ces pneumatiques ne seront pas les seules nouveautés pour la première manche. Un changement de règlement autorisera désormais Michelin à proposer trois types de pneus slick pour l’avant et l’arrière – contre deux maximum en 2016. Les pilotes disposeront donc d’un plus large spectre de produits, ce qui conduira à des choix différents et créera une vraie dynamique de compétition dans une série mono-marque. Autre changement : le pneu intermédiaire ne sera plus autorisé. Le développement des Michelin Power Rain – dont la gomme la plus dure a démontré sa longévité sur le sec – a poussé à la décision d’abandonner les intermédiaires cette année. Autre nouveauté du règlement : les deux pilotes qualifiés en QP2 après avoir disputé la QP1 disposeront d’un slick arrière soft supplémentaire, ce qui leur permettra d’utiliser la gomme la plus tendre pour la seconde séance s’ils le souhaitent.

Autre modification importante pour 2017, l’introduction du système Tyre Detection System. C’est une technologie sans fil qui permet d’identifier quel pneu est utilisé par quel pilote. Ce système fonctionne grâce à un capteur de pression (Tyre Air Pressure Sensor, TAPS) monté à l’intérieur du pneu. Chaque pneu dispose d’un code-barre unique associé à un TAPS lequel émet un signal lu par le transpondeur de la moto. L’ID est alors transmise et reçue par des récepteurs autour du circuit et communiquée aux organisateurs. Ces informations seront ensuite fournies par la Dorna aux chaînes TV et sur les écrans de timing. On saura alors à tout moment quel pneu est utilisé par quel pilote, en plus de l’identification visuelle des différents pneumatiques.

A l’aube de cette nouvelle saison, Michelin est très excité par tous ces changements et est plus déterminé que jamais pour poursuivre le développement des pneus de MotoGP afin de proposer aux pilotes des produits qui leur permettront d’offrir aux fans 18 courses magnifiques.

Nicolas Goubert – Directeur adjoint, Directeur Technique et Superviseur du programme MotoGP, Michelin Motorsport

« Nous avons réalisé trois séances d’essais très positives qui ont confirmé la bonne direction prise pour 2017. Nous avons inauguré le nouveau profil du pneu avant à Valence et cela a très bien fonctionné. Lors des trois séances d’essais, les pilotes nous ont fait des retours très précieux qui nous permettront de répondre à leurs besoins. Nous avons pris en compte leurs souhaits de plus de motricité à l’arrière – tous les pilotes veulent pouvoir accélérer plus fort. Nous avons donc travaillé là-dessus et on espère avoir répondu à leurs demandes. Nous allons poursuivre le développement au cours de la saison afin d’offrir aux pilotes des performances optimales quelles que soient les conditions et sur tous les circuits. Nous sommes bien plus avancés cette année que nous l’étions l’an passé à pareille époque. »

« Nous sommes également très satisfaits des changements réglementaires et de l’introduction du Tyre Detection System. Proposer trois slicks avant et arrière est une belle opportunité pour élargir les choix de pneumatiques et ainsi créer une véritable dynamique de compétition entre pilotes et teams lors des sélections de pneus en fonction des conditions et des tracés. Nous avons hâte que la saison 2017 débute, en espérant qu’elle soit autant, sinon encore plus passionnante que 2016. »

Divers Michelin technical team Test Qatar 2017 (Circuit Losail) 10-12/03.2017 photo: MICHELIN

Communiqué de presse Michelin

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :