Quelques jours après le Grand Prix du Japon et le sacre de Marc Marquez, le deuxième rendez-vous de la tournée outremer vient de donner son coup d’envoi avec la conférence de presse du Grand Prix d’Australie.

Le nouveau Champion du Monde était l’un des invités à cette conférence sur le mythique circuit de Phillip Island en compagnie de Jorge Lorenzo, Maverick Viñales, Cal Crutchlow, Jack Miller et Nicky Hayden.

Un enjeu différent

Marc Marquez a donc remporté son troisième titre MotoGP le week-end dernier au Motegi, “Un sentiment est extraordinaire,” confie-t-il. “Je suis plus détendu et nous allons pouvoir en profiter. Tout est parfait. Ce fut difficile pour moi de réaliser, car personne ne s’y attendait. Ce fut aussi bon pour l’équipe qui mérite ce genre de résultat, d’autant plus sur un circuit Honda.”

Depuis son arrivée en MotoGP, Marquez a gagné une fois à Phillip Island au terme d’une course épique, la saison dernière, qui restera dans les annales du MotoGP. En 2013, il a été disqualifié pour non-respect du “flag-to-flag”, alors qu’en 2014, il a chuté en fin de course, “C’est l’un de mes circuits préférés. L’an dernier, la course a été incroyable et nous essaierons de faire la même chose cette saison.”

Bien qu’il n’y ait eu que quelques jours entre les deux Grands Prix, le pilote Honda a eu le temps de célébrer son sacre, “Nous avons fait une grosse fête dimanche soir. Lundi, j’ai dormi puis nous avons pris l’avion en direction de Melbourne. J’ai ensuite dépensé de l’argent au Casino avec Jack, et j’ai gagné. Rien de spécial.”

Au Motegi, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi sont tous les deux partis à la faute. Le dernier résultat blanc de l’équipe Yamaha officielle remonte au Grand Prix d’Australie 2011 lorsque Lorenzo et Spies n’avaient pas pu prendre le départ en raison de blessures, “C’est vraiment dommage d’avoir chuté au Japon,” explique Jorge Lorenzo. “Tout sera plus difficile désormais, mais tout est possible. Lorsque les conditions sont réunies, Phillip Island est un circuit extraordinaire, mais lorsqu’il fait froid, qu’il y a du vent et de la pluie, c’est totalement l’inverse. Nous verrons ce que nous pourrons faire.”

Lorenzo, Champion du Monde sortant, n’a pas manqué de féliciter le nouveau Champion, “Il n’a pas commis beaucoup d’erreurs, il a été le plus rapide et le plus régulier. Il mérite ce titre et nous devons applaudir sa saison.”

Troisième sur le podium au Japon devant son coéquipier Aleix Espargaro, Maverick Viñales comptabilise son troisième podium cette saison. Il espère de nouveau briller en Australie, “Nous arrivons ici avec beaucoup d’attentes, mais nous devons être attentifs à la météo,” relativise Viñales. “C’est un circuit qui correspond à mon style, donc nous verrons. Nous essaierons de gérer la température des pneus.”

À noter que la dernière fois que les deux Suzuki ont terminé dans le Top 4 remonte au Grand Prix de Saint-Marin 2007 avec Chris Vermeulen (2e) et John Hopkins (3e).

Premier pilote Ducati au classement au Japon, Andrea Dovizioso s’est hissé sur son 33e podium en MotoGP (un de moins que Phil Read), “Ce fut un excellent week-end,” dit-il. “Il était important de remonter sur le podium.”

“Nous avons fait une mauvaise course l’an dernier à Phillip Island, mais nous avons changé quelque chose sur la moto et nous pensons que cela fonctionnera mieux cette année. C’est un lieu spécial qui ne correspond pas réellement à mon style. De plus, il semble que la pluie pourrait faire son apparition demain.”

Les challengers sont de la partie

Cal Crutchlow occupe la 7e place du classement provisoire après le Grand Prix du Japon. Il est le premier pilote d’une équipe indépendante avec 10 points d’avance sur Pol Espargaro, “Je ne dirais pas que je suis dans une forme fantastique. J’ai commis une erreur au Japon qui m’a exclu de la lutte pour le podium,” modère le Britannique.

“Nous verrons ce que le week-end nous apporte. C’est un circuit qui m’a toujours profité. Je ne veux pas qu’il pleuve, je ne veux jamais de la pluie. C’est un désastre la plupart du temps, aussi bien pour le pilote que pour l’équipe, mais tout le monde est dans le même bateau. Tout le monde pense que lorsque vous avez gagné sous la pluie, vous voulez qu’il pleuve tout le temps. C’est totalement faux.”

Crutchlow aurait-il aimé remplacer Dani Pedrosa dans l’équipe Repsol ? “Je roule pour LCR et j’aide l’usine Honda autant que je peux durant la saison. De plus, je suis un pilote Monster et cela aurait été délicat. Je pense le pilote le plus logique aurait été Jack (Miller), mais cela ne dépend pas de moi. C’est aussi une bonne chose d’avoir Nicky avec nous et le week-end s’annonce divertissant.”

En l’absence de Casey Stoner pour remplacer Andrea Iannone, Jack Miller est le seul représentant du plateau MotoGP ce week-end, “Le soutien australien a été excellent cette année,” explique Miller. “Les gens attendent beaucoup de moi désormais. La météo ne s’annonce pas bonne et nous allons nous amuser.”

“À chaque fois que je tombe, je me casse quelque chose, comme une vieille montre,” ajoute Miller au sujet de sa saison. “Je suis impatient de rouler ce week-end, car je pense que le circuit correspond davantage à notre Honda. Je suis calme et j’espère que le public appréciera le week-end. Je suis fier que le Grand Prix se dispute à guichet fermé.”

De retour chez Repsol

“Lorsque j’ai reçu le coup de téléphone, j’ai immédiatement évalué l’occasion que cela représentait,” explique Nicky Hayden qui remplacera Dani Pedrosa, blessé, ce week-end en Australie. L’Américain est de retour sous les couleurs de son ancienne équipe avec laquelle il a remporté le titre en 2006.

“Voir mon numéro sur la moto ce matin a été émouvant. Je tiens à remercier Honda et l’équipe Honda World Superbike de me laisser faire ça. J’ai besoin de faire du bon boulot. Dès demain matin, j’ai besoin de me concentrer et d’ouvrir la poignée. C’est toujours l’un de mes circuits préférés et je pense que c’est le cas de tout le monde.”

La RC213V de Dani Pedrosa a néanmoins dû être adaptée au physique de l’Américain, “Notre taille est légèrement différente. Nous avons dû adapter le guidon, le réservoir et les suspensions. Nous avons aussi modifié le tableau de bord, les numéros.”

Hayden fera équipe avec Marquez, récemment titré, “Nous savions déjà à quel point il est rapide, et il vient de passer à une étape supplémentaire.”

Crédit photo : MotoGP.com