C’est l’accrochage qui a motivé la sortie d’un drapeau rouge mettant partiellement fin aux hostilités du Grand Prix d’Australie. Un McPhee qui perd l’avant de sa Peugeot Mahindra pour aller s’empêtrer dans les roues de Migno et un Bastianini en dégât collatéral. Un fait de course ? Un peu plus puisque McPhee et Bastianini ont été percuté par des motos.

Le cas de McPhee a déjà été exposé. Pouce gauche fracturée, commotion cérébrale et retour vers l’Europe pour une opération qui pourrait bien marquer la fin de sa saison. Mais l’Ecossais n’est finalement pas le seul touché.

Bastianini aussi va devoir réfléchir à sa participation au prochain Grand Prix de Malaisie programmé le week-end prochain. On a d’abord vu l’Italien se relever et marcher après avoir été pourtant percuté assez durement par la moto de Navarro qui n’y pouvait rien. Et on a remercié la combinaison airbag.

Ladite combinaison a fait son officie certes, mais elle ne peut faire des miracles. Un examen approfondi de « Bestia » a révélé une  fracture de la vertèbre T9 ainsi que d’une côte. Sepang est donc à inscrire en pointillés pour le pilote Gresini vainqueur au Japon cette saison. L’an passé il s’y était classé huitième.

Tous les articles sur : Enea Bastianini